Copy
NEWSLETTER
Semaine du 07 février 2019
Abonnez-vous |  Accéder au site
FOCUS SUR

Journées mondiales de la jeunesse : le Grand Hospitalier salue le pape François à Panama

 
30/01/2019. Bilan positif pour les 130 bénévoles de l’Ordre de Malte. 

C’est avec une invitation vibrante à vivre leur vie dans le présent et à ne pas reporter leurs projets et leurs rêves au lendemain que le pape François a salué le 17 janvier les 600 000 jeunes présents lors de la messe finale au Campo San Juan Pablo à Panama, en conclusion des 34èmes Journées mondiales de la jeunesse.

Présent sur la scène aux côtés du Président de la République panaméenne Juan Carlos Varela Rodríguez et des autres chefs d’Etat, le Grand Hospitalier de l’Ordre de Malte, Dominique de La Rochefoucauld-Montbel, qui à Panama a mené une équipe de 130 bénévoles. Venus d’Italie, d’Allemagne et de France, les bénévoles ont fourni une assistance médicale aux participants. Le pape a exprimé sa reconnaissance pour la contribution de l’Ordre de Malte au bon déroulement de ces journées.

Lire la suite de l'article
Derniers articles mis en ligne

Message du Nouvel An pour 2019 du Secrétaire général de l’ONU

29/12/2018. Message vidéo du Secrétaire général des Nations Unies António Guterres à l'occasion de la nouvelle année 2019.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Message du Nouvel An pour 2019 du Secrétaire général de l’ONU on Facebook Google Plus One Button

Parviendra-t-on enfin à un monde exempt de lèpre ?

25/01/2019. Les professeurs Sylvie Faucompret et Francis Chaise reviennent sur la mobilisation nécessaire face à une maladie qui, en 2018, a comptabilisé 210.000 nouveaux cas. Alors que les associations caritatives et les fondations évoluent actuellement dans un contexte de générosité particulièrement difficile, plus que jamais les équipes de l’Ordre de Malte France s’engagent dans la lutte contre la lèpre. Depuis plus de cinquante ans, l’Ordre de Malte France développe des partenariats avec les autorités sanitaires des pays touchés et participe activement aux programmes nationaux de lutte contre la lèpre (PNLL). Les 25, 26 et 27 janvier 2019, plus de 10.000 quêteurs se mobilisent pour que les malades de la lèpre puissent être identifiés à un stade précoce de leur maladie, soignés, opérés si nécessaire et réinsérés socialement avec le moins de séquelles possibles. Cette lutte implique de poursuivre aussi les actions de formation des personnels soignants et la recherche pour stopper la transmission de la maladie. Autant d’actions rendues possibles grâce aux dons.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Parviendra-t-on enfin à un monde exempt de lèpre ? on Facebook Google Plus One Button

Huit orientations décisives pour mieux répondre aux besoins humanitaires en 2019

21/01/2019. J'étais il y a peu à Tombouctou (Mali), où j'ai rencontré des familles qui n'avaient pas de quoi se nourrir faute de récoltes suffisantes et qui avaient perdu plusieurs de leurs enfants, tués par des engins explosifs improvisés. J'ai été bouleversé par leur immense souffrance et leurs conditions de vie extrêmement précaires. Au terme de ma visite en Afrique de l'Ouest, je me rendrai directement au Forum économique mondial de Davos pour sensibiliser les décideurs présents à la tragédie humaine qui se déroule au Sahel. Actuellement, pas moins de 120 millions de personnes à travers le monde ont besoin d'une assistance vitale du fait de la violence et des conflits. Au Yémen, en Syrie et au Soudan du Sud, la souffrance est partout. Au Sahel, la situation devient encore plus critique : le changement climatique aggrave les effets déjà dévastateurs des conflits, de la pauvreté et du sous-développement. Les habitants de cette région pauvre en ressources ont toutes les peines du monde à survivre. La hausse des températures y est presque deux fois supérieure à la moyenne mondiale. Si nous n'agissons pas, les vulnérabilités et l'insécurité s'intensifieront inévitablement, tout comme les besoins de la population.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Huit orientations décisives pour mieux répondre aux besoins humanitaires en 2019 on Facebook Google Plus One Button

Soixante millions de personnes ont été affectées par les catastrophes naturelles en 2018

25/01/2019. Selon les Nations unies, plus de 10 000 personnes ont trouvé la mort dans les incendies, les inondations ou à cause des tempêtes. Le bilan des catastrophes naturelles, bien qu’en légère diminution, reste lourd. Selon le Bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes (UNISDR) et le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes (CREC) de l’Université de Louvain (Belgique), 61,7 millions de personnes ont été affectées par 289 catastrophes naturelles en 2018, et 10 733 en sont mortes. Ce chiffre est dans la continuité de la moyenne annuelle enregistrée entre 2000 et 2017, avec 77 144 décès, explique le communiqué publié jeudi 24 janvier. Plusieurs catastrophes majeures ont régulièrement alourdi ce bilan humain durant les deux dernières décennies, comme le tsunami dans l’océan Indien de 2004, le cyclone Nargis en 2008 en Birmanie ou le séisme en Haïti en 2010 – 297 140 personnes ont été tuées cette année-là, un record depuis 2000.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Soixante millions de personnes ont été affectées par les catastrophes naturelles en 2018 on Facebook Google Plus One Button

L’espoir envolé des printemps arabes

04/02/2019. À une exception près, les révoltes qui ont secoué le Moyen-Orient en 2011 n'ont débouché que sur des répressions et des guerres civiles. Au début de l'année 2011 éclatait dans le monde arabe une série de manifestations et de soulèvements populaires, vite baptisés le printemps arabe, en référence au «printemps des peuples» dans l'Europe de 1848. Ces mouvements portaient des espoirs d'ouverture politique face à des systèmes bloqués, autocraties ou dictatures. Ces espoirs ont depuis été largement déçus. En fait de démocratisation, les soulèvements débouchèrent sur des troubles de natures diverses. La chute des dictatures fut suivie dans trois pays d'Afrique du Nord, la Tunisie, l'Égypte et la Libye, par une poussée des islamistes. En Tunisie, la société civile parvint à enrayer leur pression. En Égypte, les islamistes remportèrent les élections avant d'être chassés du pouvoir par l'armée. En Libye, la chute de Kadhafi entraîna avec elle l'effondrement de ce qui tenait lieu d'État et une guerre civile qui dure jusqu'à aujourd'hui, sur fond de prolifération djihadiste.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like L’espoir envolé des printemps arabes on Facebook Google Plus One Button

Nigéria : Malteser International ouvre un deuxième centre d’aide pour les personnes déplacées internes

25/01/2019. Malteser International, l’agence internationale d’aide humanitaire de l’Ordre de Malte, a ouvert un deuxième centre au Nigéria, dans la ville de Pulka (nord-est), pour répondre aux besoins des personnes déplacées internes. Le nouveau centre fournira de l’eau potable et permettra d’améliorer les conditions d’hygiène de milliers de personnes contraintes de quitter leur maison face aux violences perpétrées par les milices de Boko Haram. Cette expansion est une réponse à la dégradation des conditions de sécurité dans la région qui, ces dernières semaines, a vu Boko Haram et d’autres groupes armés commettre des attaques répétées, des meurtres et des kidnappings. Une présence militaire forte a fait de la ville de Pulka une destination fréquente pour les personnes déplacées. La ville compte aujourd’hui quelques 50 000 personnes, dont environ 20 000 habitants. “Le manque d’eau est l’une des principales préoccupations actuelles”, déclare Lisa Schönmeier, reponsable de Malteser International pour le Nigéria.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Nigéria : Malteser International ouvre un deuxième centre d’aide pour les personnes déplacées internes on Facebook Google Plus One Button

La parole des diplomates, un outil pour la paix

05/02/2019. « Comment tu me parles » Les diplomates négocient les mots qui serviront à éviter les guerres, à vivre ensemble ou côte à côte. Ils le font en écoutant l’autre, parfois dans le secret, toujours à la recherche du point d’accord. «Maintenant, on parle ! » : c’est avec cette phrase, promesse de paix, que les diplomates du monde entier entrent en scène. Ils vont par des mots reconstruire le lien politique entre des belligérants. « La négociation est restauratrice. Elle a une dimension symbolique. On ne se dispute plus, ce qui est déjà formidable », explique Joseph Maïla, directeur de programme à l’Institut de recherche et d’enseignement sur la négociation (Irené). L’ambassadeur de France Claude Martin estime, par exemple, que « le travail des diplomates a évité des millions de morts en plus lors du génocide au Cambodge. À un moment, il a fallu que quelqu’un prenne son bâton de pèlerin pour faire la paix ». Mais à quel moment les diplomates peuvent-ils s’inviter ? Joseph Maïla souligne le cynisme de la question, posée aujourd’hui pour le conflit syrien : « À combien de morts les belligérants sont-ils convaincus qu’il faut commencer à négocier ? »

Lire la suite »
 

share on Twitter Like La parole des diplomates, un outil pour la paix on Facebook Google Plus One Button
Like
Tweeter
+1
Transférer
Copyright © 2019 Fondation de l'ordre de Malte France, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrits sur nos liste
Désinscription






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Fondation Française de l'ordre de Malte · 42, rue des Volontaires · PARIS 75015 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp