Copy

L'AUTOMATISATION  :
QUEL IMPACT POUR L'E-COMMERCE ?

 

Téléchargement en masse de bloqueurs de publicité et entrée en application du règlement général sur la protection des données (RGPD) en mai 2018… Autant de mesures perçues comme des menaces pour le secteur de la publicité digitale. Pourtant, ce dernier ne s’est jamais aussi bien porté : le chiffre d'affaires de l’adtech français en 2018 s'est en effet élevé à près de 5 milliards d'euros. Soit une augmentation de 17 % sur un an, ou encore la plus grande croissance annuelle depuis 2008 d’après l’Observatoire de l’e-pub.

Bonne lecture !
Lire l'édito
START-UP A SUIVRE /

Ogury, le RGPD mis en place avant l’heure

Créée en 2014 par Thomas Pasquet et Jean Canzoneri, Ogury est un modèle de réussite dans le secteur chahuté de l’adtech. La startup est le spécialiste du ciblage publicitaire sur mobile. Elle a développé une solution pilotée par le choix de l’utilisateur et a misé dès le...

Adot, optimiser la communication digitale en cross-device et la connaissance client

Forte de près de 90 collaborateurs, basée à Paris avec des bureaux à Londres, Madrid et Milan, Adot accompagne les agences et annonceurs pour améliorer la connaissance de leurs audiences et...

Kamp’n, des campagnes publicitaires contextualisées en temps réel

Fondée en janvier 2016 par Charles Martin-Laval, Kamp’n propose une plateforme SaaS de gestion des campagnes publicitaires en ligne à destination des entreprises...
Découvrir notre sélection start-up
L'ENTRETIEN DU MOIS /
Asmaâ Bentahar, directrice marketing chez Pubstack nous présente cet acteur français en pleine croissance de la publicité programmatique et en quoi une startup peut aujourd’hui peser et se démarquer des mastodontes tels que Google ou Facebook.  
Lire l'entretien du mois
FOCUS /
La publicité est plus personnalisée que jamais. Cela soulage la pression sur les spécialistes du marketing, mais pourrait peser lourd sur les créatifs. La technologie continue en effet de modifier la façon dont nous produisons et expérimentons le contenu : de nouvelles plateformes émergent chaque année, la 5G devrait modifier les comportements des utilisateurs et les équipements publicitaires et l'IA commence à ouvrir un champ des possibles inédit en matière de personnalisation.

C'est donc une période passionnante pour les annonceurs, qui ont accès à de plus en plus d'options pour pousser le succès de leurs campagnes. Mais un aspect négatif est tout de même à considérer. Il y a un domaine que la technologie ne peut pas encore usurper aux humains : son cerveau droit, celui de la création. À cet égard, l'avènement de la personnalisation augmentée et du marketing omnicanal pourrait signifier des délais plus courts qui pourraient impacter les créations des agences et des équipes internes.
Lire la suite

1/ De la vidéo, encore et toujours plus

Les dépenses mondiales de publicité numérique devraient atteindre 50 % du total accordé à la publicité d'ici 2020. Attendez-vous à ce qu'une grande partie de ces dépenses se transforme en vidéo : la génération Z regarde en moyenne 68 vidéos par jour.

2/ La publicité mobile passe première dans l’arène 

93 milliards de dollars… C’est le montant estimé de dépenses réalisées pour les publicités sur mobile en 2019. Elles ont dépassé en pourcentage celles sur desktop en 2018 pour la première fois.
Les publicités deviennent...

3/ La 5G, comme un pavé dans la mare

Des vitesses de téléchargements inédites, une latence des plus faibles, une interopérabilité jamais expérimentée auparavant… La 5G renferme de belles promesses pour l’avènement d’un nouveau monde connecté ...

4/ Le marketing omnicanal amène une nouvelle réflexion

L'omnicanalité, c’est bien plus que de simples stories Instagram et du search. Pour que les marques restent pertinentes, elles doivent tenir compte de la croissance d’une multitude d’acteurs hétéroclites tels qu'Amazon et Pinterest...

5/ L’IA, un monde d’opportunités

L'IA permet la personnalisation et la prédiction comme aucune autre technologie jusqu’à présent. Des solutions d’optimisations dynamiques risquent ainsi de rapidement reléguer des tâches telles que l’A/B testing au second plan.
La publicité et la technologie sont toujours allées de pair jusqu’à aujourd’hui. Et c'est une épée à double tranchant : la technologie permet en effet de gagner en visibilité pour des campagnes mais les consommateurs s’attendent à leur tour à plus d'agilité, de rapidité et d'efficacité. Ceux qui investissent dans les nouvelles technologies pour créer de nouveaux contenus (et c'est une nécessité) doivent également étendre ces innovations à leur équipe créative. Ils ont effectivement besoin des outils les plus récents pour répondre aux exigences de résolutions plus élevées, de diversité de plateformes et de rendement. De belles évolutions sont donc à venir !
Lire le dossier du mois
VU SUR LE WEB /

Une innovation peut-elle disrupter l’AdTech en 2020 ?

Avec un marché de la publicité en ligne qui surclasse désormais celui de la sacro-sainte télévision, l’AdTech (pour Advertising Technology), le secteur des technologies publicitaires digitales, est promis à un bel avenir. Si Google ne monopolise pas l’ensemble de la chaîne, il devrait connaître une croissance...

Comment l’Adtech défend sa raison d’être

Face aux évolutions réglementaires, RGPD en tête, les technologies de ciblage publicitaire doivent se repenser face à une donnée plus rare, mais aussi plus qualitative. Source :

Source : Les Echos
 

Un aperçu de l’adtech à travers le monde

La France est au cœur de l’industrie de l’adtech en Europe, Paris accueillant des événements importants, tels que l’Adtech Summit de l’IAB et l’ATS Paris. Bien que chaque marché possède ses propres spécificités, l’industrie de l’adtech est mondiale, et doit être traitée comme telle.

Source : Journal du net
 
Lire la revue de web
Copyright © 2020 Fevad, Tous droits réservés.


Vous pouvez mettre à jour votre profil ou vous désabonner