Copy

Le “re-commerce” : l’e-commerce d’une économie circulaire  

Le “re-commerce”, ou e-commerce de la seconde main, est en pleine croissance. Le marché mondial de l’occasion devrait croître de 15 à 20 % chaque année au cours des 5 prochaines années. Aujourd’hui, acheter d’occasion est devenu une tendance née de l'inquiétude pour l’environnement et le réchauffement climatique. En particulier, de plus en plus de consommateurs sont sensibilisés aux dégâts climatiques du “fast fashion”. L’industrie textile, ou “fast fashion” est responsable de 4 % des émissions totales de carbone dans le monde. Presque 7 000 litres d’eau sont utilisés pour produire une paire de jeans.

Depuis quelques années, de nombreuses start-up se spécialisent dans la vente d’occasion en créant des marketplaces. Il existe des sites de marketplaces de vente d’occasion entre particuliers pour tous types de produits, et ils gagnent chaque année en popularité. En France, Vinted est devenu un des leaders du re-commerce avec un trafic mensuel de 29 millions. Vestiaire Collective, une des plus belles success story du e-commerce français, maintenant devenue une licorne, opère dans le monde entier et 80 % de ses ventes ont lieu en dehors de la France ; 140 000 annonces sont publiées par semaine. Pour comprendre les raisons de ce succès nous sommes partis rencontrer Fanny Moizant qui a accepté de répondre à nos questions. La cofondatrice et présidente de Vestiaire Collective revient pour nous sur le parcours de cette start-up devenue en quelques années une multinationale présente dans plusieurs pays en Europe mais également aux Etats-Unis et en Asie. Derrière cette réussite se cachent aussi des changements de comportements de la part des consommateurs. Ces nouvelles tendances de consommation, les fondateurs de Vestiaire Collective ont parfaitement su les capter et s'en inspirer pour proposer, puis développer, une nouvelle offre qui, depuis, a un trouvé un écho retentissant en France et dans le monde.

Les grandes entreprises de retail ont suivi le mouvement : Patagonia le fait déjà depuis plusieurs années, et depuis 2020 encourage même ses acheteurs qui pourraient acheter neufs à acheter d’occasion ; La Redoute a lancé “La Reboucle” l’année dernière. C’est l’objet de notre focus.

Dans cette newsletter, nous allons également découvrir la start-up américaine StockX qui utilise un système de vente aux enchères pour ses produits d’occasion ; Carousell, une start-up singapourienne qui voit 350 millions de clients par mois. Enfin, Youzd se spécialise dans la revente de meubles tout en se souciant de l’environnement pour ses livraisons.

Bonne lecture !

Lire l'édito
START-UP à suivre/

StockX : la marketplace américaine de ventes aux enchères de baskets

StockX est une start-up qui a créé une plateforme/marketplace d'enchères pour acheter et vendre des chaussures. Cette start-up a été fondée en 2015 à Detroit et s’est spécialisée dans la vente aux enchères de baskets.

Carousell : la marketplace singapourienne de produits de seconde main et de services 

Carousell est une marketplace singapourienne fondée en 2012 qui permet aux individus de vendre et acheter des produits de seconde main. La plateforme compte plus de 65 millions d’annonces...

Youzd : la plateforme parisienne de meubles d’occasion qui livre à domicile

Youzd est une marketplace pour la revente de meuble, électroménager et décoration d’occasion. Cette start-up a été fondée en France en 2020 et n'opère qu’en Île-de-France pour le moment.
Découvrir notre sélection start-up
LES INTERVIEWS DU MOIS /
En octobre 2009, Fanny Moizant crée Vestiaire Collective avec six cofondateurs afin de trouver une solution digitale et durable à la surconsommation de la mode et à l'influence du fast fashion. Aujourd'hui, Vestiaire Collective est la première application mondiale de mode de seconde main. Elle se consacre à promouvoir la mode circulaire en tant qu’alternative aux pratiques nuisibles de l’industrie de la fast fashion.
Lire l'entretien
FOCUS /
Les grandes entreprises suivent la tendance du re-commerce
L’achat de seconde main est devenu mainstream, grâce à des plateformes e-commerce qui offrent une expérience client qui n’a rien à envier aux plateformes d’achat neuf. Le marché mondial de l’occasion devrait croître de 15 à 20 % chaque année au cours des 5 prochaines années. Les sites Ebay et Vinted voient 42,4 et 29 millions de visiteurs mensuels en France. Voilà qui explique pourquoi les grandes sociétés de retail s’y mettent aussi.

La Reboucle : l’offre vintage de la Redoute

La Redoute, entreprise française de prêt-à-porter et meubles dans l’e-commerce, s’est mise à la tendance de vente de seconde main grâce à son site La Reboucle, lancé en décembre 2020.

Patagonia propose depuis 2012 un service recyclage

L’entreprise Patagonia, spécialisée dans les vêtements et les équipements de sports, offre déjà depuis plusieurs années des articles de seconde main.
 

Ikéa organise la seconde vie de ses meubles

D’autres entreprises, comme Ikea, se mettent aussi au marché d’occasion. Ikea a ouvert un magasin en Suède pour la vente de meubles de seconde main.
 

Le «fast fashion» reste une industrie florissante

Cette nouvelle tendance peut conduire à croire que le “fast fashion” est en déclin alors que ce n’est pas le cas. Même si un nombre croissant de consommateurs...
 
Lire le dossier du mois
VU SUR LE WEB /

Mode : le leader de l'occasion Patatam lève 7 millions d'euros

Patatam fait entrer trois fonds européens à son capital, qui apportent 7 millions d'euros. L'entreprise collecte des fripes et les revend aux enseignes d'habillement. En pleine croissance, elle va passer de 200 000 vêtements expédiés par mois à 750 000.

Source : Business les echos

Monoprix recycle les vêtements de sa marque en faisant appel à la communauté de Veepee numérique en rachetant Ekata pour 850 millions de dollars

Mastercard a mis la main sur Ekata, une entreprise implantée à Seattle qui propose des APIs et une plateforme SaaS de vérifications d'identité numérique. 

Kiabi lance un site dédié à la seconde main

L'enseigne de prêt-à-porter Kiabi inaugure un site dédié à la seconde main et ouvre parallèlement 25 nouveaux corners en France et à l'international. Acheteurs et vendeurs sont récompensés, via des bons d'achat à valoir en magasin ou sur la boutique en ligne.
Source : EcommerceMag
Lire la revue de web
Copyright © 2021 Fevad, Tous droits réservés.


Vous pouvez mettre à jour votre profil ou vous désabonner