Copy
Le CREL vous informe!
Volume 8 - Numéro 4
Automne 2017
Ce bulletin ne s'affiche pas correctement?
Cliquez ici pour l'afficher dans votre navigateur.
Facebook
Twitter
LinkedIn
Courriel
Table des matières
   


Devenez membre!
 
Vous êtes partenaire du CREL, mais n'êtes pas encore membre du Conseil régional de l'environnement de Lanaudière (CREL)?


Inscrivez-vous! 

Dès   maintenant  au  :
www.crelanaudiere.ca

Une année 2017 fort chargée au CREL!

Ce cinquième numéro du bulletin Le CREL vous informe! vous permettra de mesurer l'effervescence et le dynamisme dont a fait preuve l'équipe du CREL dans les derniers mois. Vous pourrez découvrir au sein de ce bulletin, entre autres, un texte rédigé par chacun des chargés de projets ainsi que le concours Embarque Lanaudière! Découvrez dès maintenant cette plate-forme de covoiturage au www.embarquelanaudiere.ca et participez au concours en grand nombre!

Bonne lecture!

Les nouvelles de l'équipe

Cultivons et mangeons local

Robin Bourgeois

Avec 54 jardins créés et plus de 1 200 Lanaudois impliqués, dont 160 intervenants formés, on peut affirmer que le projet Cultivons et mangeons local est un succès! L’intérêt étant très fort au niveau des organismes communautaires, nous avons pris la décision d’augmenter la participation de ces derniers. Ainsi, nous avons jardiné avec 10 garderies/CPE, 27 groupes de camp de jour et 16 organismes communautaires. Les participants ont semé plusieurs variétés de fruits et légumes tels que des tomates, fraises, oignons, poivrons, melons, courges, courgettes, concombres, haricots, laitue, aromates, pois mange-tout et cerises de terre.

Après la création des jardins, des ateliers de récolte et de fermeture du jardin ont été donnés aux participants. Par la suite, des activités de transformation et de conservation des aliments de saison ont eu lieu. Celles-ci ont été préparées et animées par les intervenants des groupes avec rémunération de la part du CREL.

Depuis le début de l’automne, nous collaborons aussi avec une dizaine de groupes avec lesquels nous ferons un jardin intérieur avec des lampes d’appoint. Suivront cet hiver, pour les groupes qui le désirent, des ateliers de semis pour être fin prêts pour le jardin au printemps prochain.

Par notre propre énergie

Gabriel Meunier

Le 21 juin dernier, le CREL lançait la troisième phase du projet Par notre propre énergie (PNPÉ). Cette démarche unique de mobilisation nationale, s’articulant à l’échelle régionale, vise à engager la région sur la voie de la réduction de la consommation de pétrole et de la lutte aux changements climatiques.

C’est en s’appuyant sur l’expertise acquise lors de la mise en œuvre de Par notre propre énergie que le CREL relancera et renforcera le travail de mobilisation déjà amorcé, tout en ajoutant à ses travaux l’enjeu de l’adaptation aux changements climatiques.

En effet, lors de la première phase de la démarche, un portrait énergétique régional a été élaboré, une table de concertation sur la réduction de la consommation de pétrole a été mise sur pied et un plan d’action régional a été rédigé. Lors de la seconde phase, le travail de la table de concertation régionale s’est poursuivi et la mise en œuvre du plan d’action a été enclenchée. Une journée de formation sur l’aménagement durable du territoire à l’intention des municipalités de petite et moyenne taille a, entre autres, été organisée.

Pour la première année de la phase III, la CREL mettra en place des activités de sensibilisation, de réflexion et de dialogue auprès des différentes ressources et partenaires touchés par ces enjeux; le tout aboutissant par la tenue d’un forum régional ayant pour but de déterminer les actions régionales de lutte aux changements climatiques à mettre en œuvre lors des années subséquentes.

Ces actions concrètes devront être réalisées lors de la deuxième année de la phase III. Cela permettra à la région d’être mieux outillée pour atteindre ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre, en plus de contribuer à l’atteinte des cibles québécoises.

Sensibiliser les acteurs du milieu à l’adaptation aux impacts des changements climatiques, dresser un portrait sur cet enjeu, de même que faire rayonner les meilleures pratiques de la région seront autant d’objectifs supplémentaires à la démarche.

Voici les grandes étapes de PNPÉ pour l’année en cours :

  • Été 2017 - Remobiliser les partenaires et mettre à jour les actions qui ont été réalisées lors des deux dernières années;
  • Mardi 19 septembre 2017 - Première rencontre de la Table de concertation PNPÉ;
  • 14 mars 2018 - Forum lanaudois - Mobilité durable et électrification des transports.

Brigade verte et projet SCORE

Marie-Josée Berteau

Brigade verte

Pour une deuxième année consécutive, la Ville de Saint-Lin-Laurentides a su profiter de l’expertise du CREL et de la saison estivale pour mettre en place une brigade verte. L’été 2017, le mandat de la brigade était d’informer et de sensibiliser les Saint-Linois et les Saint-Linoises sur certaines questions environnementales, notamment sur la gestion des matières résiduelles et sur l’économie d’eau potable.

Cette année, la brigade verte de Saint-Lin-Laurentides était composée de trois patrouilleurs : Alexandra Barrette, Amélie Barrette et Raphael Beauchamp, ainsi que d’une coordonnatrice, Marie-Josée Berteau. Du 28 juin au 19 août dernier, ces jeunes dynamiques ont sillonné les rues de la ville à pied et à vélo afin d’aller à la rencontre des citoyens et des citoyennes. Outre la sensibilisation porte-à-porte, l’équipe de la brigade a participé à divers événements organisés par la Ville de Saint-Lin-Laurentides. Lors de ceux-ci, un kiosque d’information était tenu et des jeux ludiques étaient organisés afin de sensibiliser les personnes de tous âges aux meilleures pratiques de gestion des matières résiduelles.

Les objectifs de la brigade verte étaient multiples :

  • Améliorer le tri à la source des matières recyclables et putrescibles; 

  • Favoriser les pratiques saines pour l’environnement, telles que les collectes des résidus domestiques dangereux, des encombrants et des résidus verts;
  • Promouvoir l’utilisation du centre de dépôt et du futur écocentre;
  • Informer les citoyens des pratiques à adopter afin de mieux gérer leurs bacs de matières résiduelles;
  • Encourager l’économie d’eau potable en parlant du règlement relatif à l’utilisation de l’eau provenant de l’aqueduc municipal et de la politique d’arrosage de la Ville;
  • Expliquer ce qu’est l’herbicyclage et ses avantages.

Le rapport de fin de projet de la brigade se trouve au lien suivant : http://fichiers.crelanaudiere.ca/Rapport_BV_20171002_Final.pdf.


Projet SCORE
 

Depuis l’automne 2016, le CREL a travaillé sur un projet-pilote nommé SCORE. Ce projet avait pour but d’accompagner des industries, commerces ou institutions (ICI) dans la réduction de leur taux d’enfouissement. Pour ce faire, les ICI participantes devaient utiliser une plateforme interactive sur le Web nommée Raddar qui a été développée par la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER).

Cette plateforme est un outil permettant de produire un plan d’action de gestion des matières résiduelles en quelques clics grâce à une bibliothèque contenant plus d’une soixantaine d’actions, de mesures ou de bonnes pratiques de gestion des matières résiduelles.

En tout, cinq ICI ont participé au projet : le Musée d’art de Joliette, la Ville de Joliette (administration et garage municipal), le CPE Pastelle à Sainte-Julienne et l’hôtel le Days Inn de Berthierville. Dans le cadre du projet SCORE, ces ICI ont pu profiter de l’expertise du CREL pour les accompagner dans la conception et la mise en place d’actions pour adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement en termes de matières résiduelles.

Ce projet, qui a pris fin cet automne 2017, a été réalisé en collaboration avec le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec et la SODER.

Embarque Lanaudière et Contrer la perte de biodiversité

Marc-André Poirier
Embarque Lanaudière!
 
La voiture est le moyen de transport dominant dans Lanaudière, et en 2014, l’Institut de la statistique du Québec a relevé que 87 % des personnes salariées étaient seuls dans leur voiture pour se rendre au travail. En jetant un regard à l’échelle provinciale la même année, le transport routier émettait 27,62  millions de tonnes en équivalent de gaz carbonique, ce qui représente 33,6  % des émissions totales du Québec. Les efforts du Québec sont insuffisants puisque les émissions du secteur des transports augmentent chaque année. C’est dans cette optique que la région de Lanaudière a mis en place un Plan d’action régional pour la réduction de la consommation de pétrole.

De ce fait, la mise en œuvre d’un projet de covoiturage était une excellente mesure pouvant prendre forme à court terme. C’est alors que le projet de covoiturage Embarque Lanaudière! a vu le jour pour contribuer au développement du covoiturage en complémentarité avec les autres modes de transports collectifs et actifs.

Grâce à ce projet, une plateforme regroupe aujourd’hui toute l’information relative au covoiturage et autres modes transports. On y retrouve l’emplacement de 14  nouveaux stationnements incitatifs ainsi que de ceux déjà existants dans la région lanaudoise. Les usagers peuvent y laisser leur voiture ou vélo en toute tranquillité d’esprit lorsqu’ils font du covoiturage.

Les avantages du transport alternatif (covoiturage, transport actif et transport collectif) touchent l’ensemble des usagers de la route : économies mensuelles sur l’utilisation de sa voiture pouvant dépasser 33  %, amélioration de la qualité de l’air, contribution à la réduction de gaz à effets de serre et bien d’autres. Dans les prochains mois, la promotion sera d’envergure pour favoriser l’adoption du covoiturage par les conducteurs solitaires, car bien qu’il y ait beaucoup d’avantages à pratiquer ce mode de transport, cela prend du temps pour changer le comportement des gens.

Je vous suggère de vous rendre au www.embarquelanaudiere.ca et d’en parler autour de vous. Vous verrez, essayer le covoiturage, le transport actif ou collectif, c’est souvent l’adopter!

Voici les grandes étapes du projet Embarque Lanaudière pour l’année en cours :
  • Printemps et été 2017 – Réalisation de la plateforme Web Embarque Lanaudière!;
  • Été et automne 2017 – Développement de stationnements incitatifs pour les voitures et les vélos partout dans Lanaudière pour susciter l’adoption du covoiturage;
  • Automne et hiver 2017 – Promotion du projet et tenue de midis-conférences dans diverses industries, commerces et institutions pour faire connaître la plateforme Web.

Contrer la perte de biodiversité
Dans le cadre du projet Contrer la perte de biodiversité : sensibilisation et réintroduction de l’ail des bois du CREL et du programme SEM’AIL du Biodôme de Montréal, 217 élèves du primaire dans Lanaudière ont été recrutées dans l’équipe du F.B.Ail . La mission de ces élèves était de créer cinq populations d’ail des bois sur deux ans (2016-2017). En intégrant leurs nouvelles fonctions, ces jeunes recrues ont enrichi leurs connaissances sur la biodiversité. Ils savent désormais que chacune des espèces vivantes a une utilité directe pour l’humain telle la construction d’un bâtiment ou indirecte comme la filtration des eaux polluées ou la conservation de sols riches en nutriments.
La situation préoccupante de l’ail des bois se résume ainsi : il n’y a actuellement que 47  populations jugées en bonne condition. Chaque année plusieurs dizaines de milliers de plants sont saisis par les agents de la faune, car les contrevenants ne respectent pas la limite définie par la loi de 50 bulbes par personne. De plus, il faut entre 7 et 10 ans avant qu’un plant atteigne la maturité. Avant cela, aucune graine n’est produite et les populations peuvent difficilement se disperser.

La première année du projet, les classes des écoles La Passerelle (pavillon Vert-Demain) de Saint-Paul, Marie-Anne de Rawdon, Saint-Joachim de Terrebonne, Du Chemin-du-Roy (pavillon Saint-Joseph) de Berthierville et Sainte-Anne de Saint-Cuthbert ont créé quatre nouvelles populations viables grâce à un taux de germination moyen de 26  %. La cinquième population a eu un taux de germination faible qui peut s’expliquer par plusieurs raisons dont la saison sèche qui a causé la mortalité de nombreuses hampes florales de l’ail des bois. La seconde année, les élèves ont ensemencé à nouveau et ils ont pu constater le résultat de leur travail en 2016 en observant les semis d’ail des bois ayant poussé. En tout, 25 000 graines d’ail des bois ont été ensemencées. Pour les années à venir, ce sont des propriétaires de la région ayant participé au projet qui surveilleront la croissance des nouvelles populations d’ail des bois.

Concours

Embarque et gagne!

Voyagez avec Embarque Lanaudière! (www.embarquelanaudiere.ca) et courez la chance de gagner :

  • un vélo Indie 2 de Norco d’une valeur de 800 $, gracieuseté de A. Vincent passionné depuis 1926;
  • une des deux paires de billets pour le nouveau spectacle de François Bellefeuille généreusement offert par le Théâtre du Vieux-Terrebonne qui supporte les initiatives en transport collectif et responsable.

Pour participer, offrez des trajets de covoiturage ou réservez un siège. Il est possible d’obtenir jusqu’à 25 participations par personne. Rendez-vous au www.embarquelanaudiere.ca pour participer et connaître tous les règlements du concours.

Embarque Lanaudière! est chapeauté par le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, en collaboration avec le FAQDD Fonds d'action québécois pour le développement durable, Covoiturage.ca, les MRC de Matawinie, de Montcalm, de D'Autray, de Joliette, Les Moulins et L'Assomption ainsi que les municipalités participantes.

Changement aux communications

Isabelle Padula passe le flambeau à Marie-Josée Berteau

Isabelle Padula passe le flambeau à Marie-Josée Berteau qui prendra le relais aux communications pour le CREL. Vous pouvez la rejoindre au marie-josee.berteau@crelanaudiere.ca. Vous retrouverez Isabelle Padula en tant qu'agente de communication pour FADOQ - Région Lanaudière et dans d'autres projets de communication lanaudois!

Le CREL a grandement apprécié l'expertise ainsi que la qualité et le professionnalisme des services d'Isabelle Padula. Entre autres, Mme Padula s’est particulièrement démarquée lors de la rédaction de communiqués de presse, de l’organisation de conférences de presse, de la conception des bulletins Le CREL vous informe! (donc le présent bulletin) et de la gestion de notre page Facebook. Par sa créativité et son dynamisme, le CREL a pu se faire connaître davantage au cours des deux dernières années. Nous tenons à la remercier chaleureusement et à lui souhaiter un excellent succès à travers ses mandats en cours et à venir! 

Le CREL vous souhaite 
de joyeuses fêtes! 

Toute l'équipe du CREL vous souhaite de joyeuses fêtes et en cette période, qui rime trop souvent avec surconsommation, nous vous rappelons qu'il est possible d'allier Noël et principes écologiques! 

Comment faire? Plusieurs petits guides existent, mais nous vous conseillons le Noël écolo coloré d'Équiterre : https://equiterre.org/geste/noel-ecolo-colore. Vous y trouverez une foule de trucs qui vous permettront de passer d'excellentes fêtes tout en minimisant votre impact environnemental. 

Joyeuses fêtes à tous!

Devenez membre du CREL!

MERCI à vous d'être abonné-e à ce bulletin Le CREL vous informe!. Avez-vous également pensé devenir membre du CREL? Que vous soyez un individu ou une organisation, vous pouvez devenir membre en ligne au : www.crelanaudiere.ca/Membres/devenir-membre.

Tous droits réservés © 2017 - Conseil régional de l'environnement de Lanaudière (CREL)
Vous recevez cette infolettre car vous êtes membre ou partenaire du CREL!
Pour se désabonner de cette infolettre: crel@crelanaudiere.ca ou 450 756-0186.
CREL · 365, rue Saint-Louis · C.P. 658 · Joliette, Qc J6E 7N3 · Canada 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
CREL · 365, rue Saint-Louis · C.P. 658 · Joliette, Qc J6E 7N3 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp