Copy
Tapis !

#05 : L'heure des comptes

Nous voici arrivés au bout du 72ème festival de Cannes. Son palmarès sera rendu ce soir et notre simulation de bourse sur les films de la compétition devrait connaître un final mouvementé...

Le dernier jour du festival est traditionnellement consacré à la reprise des films de la compétition, ainsi qu'aux pronostics et aux rumeurs concernant le palmarès.

Réuni dans une villa, le jury passe généralement une bonne partie de la journée à délibérer tandis que l'organisation du Festival rappelle petit à petit les équipes susceptibles de recevoir des prix. C'est ainsi que des bruits de couloir finissent généralement par fuiter jusque sur les réseaux sociaux et qu'on peut se faire, d'ici le soir, une assez bonne idée des films qui figureront au palmarès, sans pour autant savoir dans quel ordre.

En conséquence, le cours des actions sur Calmos Trading devrait connaître d'importantes variations jusqu'à la clôture du marché à 19h. À vous maintenant de faire les bons choix pour vous constituer un portefeuille optimal et recevoir un maximum de dividendes à l'annonce du palmarès !

😎 Les films de Cannes qu'on retiendra

Nos résumés approximatifs des films qui ont marqué cette édition 2019...


🇰🇷Parasite, de Bong Joon Ho • 2h12 (Compétition)
Une grande œuvre si pleine d'idées qu'on en sort étourdi. La lutte des classes en forme de symphonie.

🇫🇷Mektoub, my love : Intermezzo, d'Abdellatif Kechiche • 3h28 (Compétition)
Pas prêts d'oublier le choc qu'aura procuré la projection de ce film radical et éreintant qui impose de se saouler d'alcool et de sueur pour oublier la tristesse. 

🇺🇸Once Upon a Time in Hollywood, de Quentin Tarantino • 2h41 (Compétition)
On retiendra sans doute la déception de ce Tarantino en sourdine. Plus doux et plus mélancolique que ce à quoi on aurait pu s'attendre.

🇷🇺Une grande fille, de Kantemir Balagov • 2h14 (Un Certain Regard)
Un deuxième film en forme de confirmation pour ce jeune cinéaste qui devrait devenir incontournable dans les années à venir.

🇨🇳Le Lac aux oies sauvages, de Diao Yinan • 1h57 (Compétition)
Une myriade d'idées visuelles pour transpercer la nuit et marquer à jamais nos rétines d'une poursuite effrénée sous les néons ou d'un meurtre au parapluie.

🇫🇷Alice et le Maire, de Nicolas Pariser • 1h45 (Quinzaine)
Les saillies de Luchini et l'esprit cinglant de Demoustier. Un petit chef d'œuvre sur la politique française.

🇫🇷Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma • 2h00 (Compétition)
Adèle Haenel et Noémie Merlant bouleversantes dans une romance en costumes parfaitement écrite.

🇺🇸Une vie cachée, de Terrence Malick • 3h00 (Compétition)
Tous les héros ne portent pas de cape. Il y en a qui étaient paysans autrichiens et pas trop fans de l'uniforme.

🇫🇮Dogs don't Wear Pants, de Jukka-Pekka Valkeapää • 1h46 (Quinzaine)
On ne voit pas si souvent de film finlandais. Celui-ci, centré sur un veuf tentant de se consoler auprès d'une dominatrice, nous laissera quelques images marquantes.

🇰🇷The Gangster, the Cop, the Devil, de Lee Won Tae • 1h49 (Minuit)
Un bon gros polar coréen plutôt jouissif dans lequel un flic s'associe à un chef de gang pour traquer un tueur en série.

🎬 Loser magnifique

C'est pas parce qu'un film repart de Cannes bredouille qu'il est mauvais, la preuve...

Une journée particulière, d'Ettore Scola (Cannes 1977) • En 1977, le jury de Roberto Rossellini avait préféré, sur fond de polémiques, couronner d'autres italiens (les frères Taviani avec Padre Padrone) et ignoré le chef d'œuvre d'Ettore Scola.

⛱ Liens trouvés sur la Croisette...

Une sélection de liens de trucs vus ci et là autour du Festival de Cannes !


- Générez votre palmarès et partagez-le sur les réseaux grâce à notre application dédiée !

- Peut-être à défaut d'un prix plus prestigieux ce soir, Quentin Tarantino était déjà très heureux de recevoir la Palm Dog en compagnie de ce qui (d'après nos informations) serait une doublure de la chienne visible dans le film.

- Kechiche fuyant la salle (« Je m'excuse de vous avoir retenus sans vous prévenir et voilà je m'en vais ! ») à l'issue de la projection officielle de Mektoub My Love: Intermezzo.

- Le palmarès de la section Un Certain Regard.

🎧 Cannes au casque

Retrouvez dans chaque numéro une playlist concoctée par La BO du Jour...

Des dizaines de films vus en un peu moins d'une quinzaine de jours c'est un paquet de morceaux qui restent. Pour le plaisir (aussi) de vos oreilles, nous vous avons concocté une playlist des meilleurs sons entendus à Cannes cette année. Ceux qu'on a découvert ou ceux qui restent en tête, une playlist en forme de souvenirs...
Los Bravos - Bring a little lovin’ (Once upon a time in Hollywood, C)
Young MC - Know how (Sorry we missed you, C)
Arcade Fire - Signs of life (Matthias et Maxime, C)
Iggy Pop - The Passenger (Les Siffleurs, C)
Intergalactic Lovers - Delay (Le jeune Ahmed, C)
Leonard Cohen - Darkness (It must be heaven, C)
The Raconteurs - Blue veins (Sibyl, C)
Taron Edgerton - I’m still standing (Rocketman, HC)
Keith Mansfield - Funky Fanfare (Once upon a time in Hollywood, C)
Claudia Barry - Love for the sake of love (Le Daim, QR)
ABBA - Voulez-vous (Mektoub my love : Intermezzo, C)
Boney M. - Rasputin (Le lac aux oies sauvages, C)
Humphries Singers - Motherless Child (Sibyl, C)
Spandau Ballet - True (Bacurau, C)
Alberto Iglesias - Salvador sumergido (Douleur et gloire, C)
Antonio Vivaldi - L'Inverno (Portrait de la jeune fille en feu, C)
Nils Frahm - An Aborted Beginning (Le Traître, C)
Damso - N. J Respect R (Zombi Child, QR)
John Carpenter - Night (Bacurau, C)
Quench - Dreams (Mektoub my love : Intermezzo, C)
Mr. Flagio - Take a chance (Dogs don’t wear pants, QR)
Syd Dale - Ready for action (Once upon a time in Hollywood, C)
 Écouter sur Spotify
Rendez-vous mercredi 12 juin au Calmos Rigolo Club !
Copyright © 2019 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner