Copy
Passe le message à ton voisin…

S04E21 : Film viral

Tandis que la pandémie se propage, on constate de curieux effets de bord culturels. On se met soudain à lire La Peste de Camus et à regarder Contagion de Soderbergh...

Sorti en 2011, en pleine période stakhanoviste de Steven Soderbergh (huit films en cinq ans), Contagion était passé relativement inaperçu à l'époque. Il n'empêche que ce thriller épidémique tient, aujourd'hui encore, plutôt bien la route.

On peut bien sûr noter les quelques similitudes avec la situation actuelle – comme l'origine du mal, ayant à voir avec une sombre histoire de chauve-souris chinoise – mais l'intérêt du film tient surtout dans son rapport à la viralité. Par sa mise en scène, d'abord, qui en raccords et recadrages déroule le fil invisible de la contamination, impeccablement soutenu par la BO de Cliff Martinez. Par sa théorisation, ensuite, de ce qui se propage aujourd'hui dans un monde globalisé. C'est notamment ce qu'incarne le personnage de Jude Law, blogueur complotiste et manipulateur, profitant de la panique pour se répandre en fausses informations.

Stylisé mais lacunaire, le film a les forces et les défauts de son schématisme. Son plus grand mérite est finalement de rejoindre The Social Network, sorti l'année précédente, dans sa prophétie paradoxale. Parce qu'une société hyper-connectée détruit beaucoup plus vite qu'elle ne répare, elle nous condamne à terme à l'isolement. Autrement dit, à la quarantaine.

Le film de la semaine

Chaque semaine, notre avis, un peu détaillé sur un nouveau film à l'affiche...

Trois étés, de Sandra Kogut – 1h34 Mada est gouvernante dans une immense résidence familiale où se déroulent chaque été de grandes festivités. Le jour où son employeur se retrouve en prison pour malversations, les fêtes s'arrêtent, laissant Mada gérer seule une villa encore habitée par le patriarche de la famille, très diminué. En explorant les failles du système par le regard des domestiques, Trois étés délaisse l'idée d'une lutte des classes manichéenne, préférant dépeindre une classe inférieure dévouée à la bourgeoisie sans pour autant s'y soumettre béatement. Ce point de vue est brillamment incarnée par Regina Casé dans le rôle de la protagoniste ; Mada s'adapte au monde qui s'impose, saisit toutes les opportunités qui s'offrent à elle (y compris celle de remplacer au pied levé un acteur pour un spot de pub tourné dans la villa), mène adroitement sa barque avec une opiniâtreté débonnaire. La mise en scène, volontairement bordélique, témoigne de son abnégation à trouver sa voie dans ce chaos paisible, à travers les murs d'une villa de bord de mer, laissée à l'abandon mais jamais tout à fait déserte.

Le reste en bref

Le reste des sorties de la semaine avec nos résumés approximatifs...


🇫🇷 La Bonne épouse, de Martin Provost – 1h49
Charge mentale : mode d'emploi.

🇬🇧 Radioactive, de Marjane Satrapi – 1h50
Biopic de Marie Curie, avec Rosamund Pike, qu'on devrait trouver ici plus rayonnante que dans Gone Girl.

🇫🇷 Une Sirène à Paris, de Mathias Malzieu – 1h42
Effectivement, figurez-vous que la Seine est en crue.

🇺🇸 Vivarium, de Lorcan Finnegan – 1h38
L'histoire terrifiante d'un couple emprisonné dans une photo de Yann Arthus-Bertrand.

🇹🇳 Un fils, de Mehdi M. Barsaoui – 1h36
Ok, mais alors en 2018, pour le même prix, Felix Moati en mettait deux. C'est quoi c'est l'inflation ?

Conseil de lecture

Si les gens lisent des trucs dans les films, c'est sans doute que c'est bien...

📖 La Métamorphose, Franz Kafka (1915)
dans Ma vie de courgette, de Claude Barras (2015)

Il dit qu'il voit pas le rapport

Et pourtant il y a un lien (et même plusieurs). Le meilleur de l'Internet cinéphile à portée de clic :


- Le verdict est tombé pour Harvey Weinstein : 23 ans de prison.

- Les Inrocks recommandent chaudement de (re)découvrir la cinéaste Marie-Claude Treilhou, réalisatrice de Simone Barbès ou la Vertu, et ils sont sympas ils ont mis le film en entier dans l'article.

- 35 films recommandés par Paul Thomas Anderson.

- Dans À couteaux tirés de Rian Johnson on peut voir l'adresse email de l'héroïne. La production, qui avait réellement créé l'adresse, vient de s'apercevoir que des centaines de spectateurs y avaient écrit.

- Un jeune internaute français a samplé Parasite.

- Une analyse vidéo de L'Exorciste III.

- Comment Blade a créé le langage du cinéma d'action actuel ?

Coup de jeune

Chaque semaine, l'image d'un acteur ou d'une actrice dans son premier film...

Louis Garrel, 6 ans

dans Les Baisers de secours de Philippe Garrel (1989)

Mot de passe

Chaque semaine, un mot de passe à découvrir à partir d'une nouvelle énigme cinéphile...

Voir l'énigme en grand
---
Il s'agit tout simplement de résoudre l'énigme ci-dessus pour trouver le mot de passe.
Cliquez sur l'image pour donner votre réponse et vous mesurer aux autres abonnés Calmos.
---
Solution de l'énigme précédente

À jeudi prochain, si vous le voulez bien...
Copyright © 2020 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner

Email Marketing Powered by Mailchimp