Copy
Intestinale ?

S03E23 : On verra dans dix ans...

C'est assez rare pour être souligné, un film faisait cette semaine la une de Libération. Un film de 14 heures, qui sort dans 6 salles en France.

La Flor, de l’Argentin Mariano Llinás, est sans conteste l'événement critique de la semaine tant il est, comme l'écrit Libé, célébré « jusque dans des publications généralement bien tempérées ». Sachant que la dernière fois que la presse culturelle avait, à ce point, chanté les louanges d'une expérience cinématographique fleuve, des foules de Parisiens malheureux s'étaient précipités pour traîner leurs Stan Smith et leur ennui dans des théâtres en travaux, il est légitime ici de réfléchir à deux fois avant de poser ses RTT.

N'ayant pas encore eu l'occasion de découvrir ne serait-ce qu'une seule des 814 minutes qui composent ce projet, tourné sur plus de dix ans, nous nous garderons bien d'émettre un jugement sur la question. Reste que cette épopée sérielle, découpée pour la salle en 4 segments (au lieu des 8 actes ou 3 parties de sa présentation à Locarno) aurait peut-être pu bénéficier d'un mode de diffusion plus adapté.

Si dans dix ans tout le monde s'accorde à dire que La Flor est un chef d'œuvre ayant changé à jamais la face du cinéma, on pourra se souvenir que Libération avait eu raison à l'époque de ne pas faire sa une sur le changement d'heure ou la stratégie de Macron aux Européennes...

Le film de la semaine

Chaque semaine, notre avis, un peu détaillé sur un nouveau film à l'affiche...

Le Mystère Henri Pick, de Rémi Bezançon – 1h40 • Une jeune éditrice (Alice Isaaz) trouve dans l'arrière-salle d'une petite bibliothèque bretonne le manuscrit d'un mystérieux roman, magnifiquement écrit, signé Henri Pick, pizzaïolo du coin, mort depuis quelques années et pas spécialement connu pour son goût de la littérature. Cette œuvre posthume, sitôt publiée, rencontre un immense succès, et intrigue un animateur d'émission littéraire (Fabrice Luchini), qui décide d'enquêter sur l'origine du manuscrit. Baigné dans une fausse ambiance de film-noir provincial, cette adaptation du roman éponyme de David Foenkinos ne brille ni par sa subtilité ni par sa drôlerie, mais offre un boulevard à Fabrice Luchini, qui profite de chaque occasion pour pervertir par ses saillies toutes luchiniennes cette version caustique et misanthrope de Bernard Pivot. On se laisse tout doucement mener par l'enquêteur amateur, accompagné par la fille de Pick (Camille Cottin), vers un emballage final plutôt téléphoné, mais qui en dira toujours plus sur le monde de l'édition que deux heures d'élucubrations d'Olivier Assayas.

Le reste en bref

Le reste des sorties de la semaine avec nos résumés approximatifs...


🇺🇸 Captain Marvel, de Ryan Fleck et Anna Boden – 2h08
Avec le nom de l'actrice principale (Brie) et le prénom de la compositrice (Pinar), on est pas mal. Manque plus que du pain.

🇫🇷 Damien veut changer le monde, de Xavier de Choudens – 1h39
L'actrice Melisa Sözen passe donc de la Palme d'or 2014 (Winter Sleep) à un film avec Franck Gastambide dans le rôle d'un mec qui, si l'on en croit le titre, se serait échappé d'un lipdub de l'UMP.

🇫🇷 Exfiltrés, d'Emmanuel Hamon – 1h43
Benoit n'a donc rien trouvé de mieux pour s'exfiltrer du PS que de changer de prénom ?

🇹🇷 Sibel, de Guillaume Giovanetti et Çağla Zencirci – 1h35
On pensait qu'en reliant les points, disposés sur une carte, des 11 festivals où l'actrice principale a reçu un prix ça allait dessiner quelque chose, mais on reconnait pas... 

🇬🇧 Stan et Ollie, de Jon S. Baird – 1h37
L'occasion de vous rappeler qu'on évoquait brièvement Laurel et Hardy dans notre premier épisode de la série RIGOLO.

🇫🇷 Nos vies formidables, de Fabienne Godet – 1h58
Zoé Héran, la petite fille de Tomboy, y incarne une patiente de centre de désintox. Un parcours à la Macaulay Culkin, mais pour de faux.

🇫🇷 Funan, de Denis Do – 1h24
Un film d'animation sur le combat d'une mère cambodgienne à la recherche de son fils durant la révolution Khmère rouge, avec les voix de... Bérénice Bejo et Louis Garrel !

🇫🇷 Bêtes blondes, de Maxime Matray et Alexia Walther – 1h41
Une nouvelle occurence de comédie française à l'allure sympathique et fauchée qui semble s'inscrire dans l'esprit des BD franco-belges des années 80. Le cinéma Casterman.

De derrière les fagots

Chaque semaine, un film pas très très connu mais qui vaut le coup d'œil...

Bubble Boy, de Blair Hayes (2001) • Jimmy, adolescent atteint d'une maladie du système immunitaire, est contraint depuis sa naissance à rester enfermé dans sa chambre. Mais le jour où la voisine dont il est amoureux doit se marier à l'autre bout du pays, il décide de partir sur la route pour empêcher l'irréparable, à bord d'une immense bulle en plastique stérilisée. Le jeune Jake Gyllenhaal mène ce road-movie délirant, jolie parabole de l'émancipation adolescente.

Il dit qu'il voit pas le rapport

Et pourtant il y a un lien (et même plusieurs). Le meilleur de l'Internet cinéphile à portée de clic :


- Une passionnante vidéo documentaire (en anglais) sur le métier de cascadeuse signée par le Hollywood Reporter.

- Le Youtubeur français Bruce Benamran, spécialiste de la vulgarisation scientifique, a testé la performance capture (enfin presque) avec Robert Rodriguez sur le tournage d'Alita : Battle Angel.

- Retour en 2002 avec cette master class de Peter Jackson à la FNAC, au moment de la sortie du deuxième épisode de la saga du Seigneur des anneaux, animée par Jean-Pierre Lavoignat et Rafik Djoumi.

- Et puisqu'on parle de Rafik Djoumi, il vient de lancer, avec son compère Mister D, un podcast dédié aux musiques de films.

- Un article pour décortiquer la notion de rentabilité des films français souvent utilisée à tort et à travers dans les marronniers hivernaux.

- Un trailer "moderne" de Shining.

- Une très belle anecdote/hommage (en anglais) signée Colin Hanks.

- [Auto-promo] La moitié la plus chanceuse de cette newsletter a passé trois heures à picoler avec Bertrand Blier pour So Film. Six pages d'interview à découvrir dans le magazine en attendant qu'on vous parle du film dans le prochain épisode.

On dit gif, pas gif...

Chaque semaine, un reaction GIF prêt à l'emploi, pour plus de cinéma français dans les Internets !

Quand t'as 100% de chances de te qualifier au match retour...

Issu de Les Apprentis, de Pierre Salvadori (1995)

La BO de la semaine

Tous les jeudis, on gâte vos oreilles avec une bonne petite BO...

🎶Furyo (Nagisa Ōshima, 1983)
Bande originale de Ryuichi Sakamoto
 Écouter sur Youtube
 Écouter sur Spotify

Bas les masques !

Le jeu où il faut deviner qui est sous le masque. Réponse dans une semaine...

Il s'agit tout simplement de reconnaître la personnalité cachée sous le masque...
Cliquez sur l'image pour donner votre réponse et vous mesurer aux autres abonnés Calmos.
---
Retrouvez le classement des abonnés Calmos et les solutions des semaines précédentes....

À jeudi prochain, si vous le voulez bien...
Copyright © 2019 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner