Copy
Vous avez le choix.

S03E14 : Faut-il fermer les yeux ?

Le film dont vous pouvez voir un plan ci-dessous a été visionné par plus de 45 millions de comptes Netflix lors de sa première semaine...

Il s'agit de Bird Box, un thriller apocalyptique high-concept avec Sandra Bullock, dans lequel l'humanité est en proie à un mal étrange qui, dès lors qu'on le voit, pousse au suicide. La seule solution de survie est donc de vivre cloitré ou de sortir les yeux bandés. 45 millions.

S'il est difficile d'appréhender les rares chiffres communiqués par Netflix, celui-ci est colossal et pousse à s'interroger, une nouvelle fois, sur l'évolution des modes de consommation et son impact sur la cinéphilie. Calmos est une newsletter de cinéma et nous avons donc jusqu'ici choisi de calquer notre ligne éditoriale et notre périodicité sur l'actualité de la salle. Mais force est de constater que les plateformes de streaming sont désormais de plus en plus régulièrement en mesure de créer l'événement. Alors que faire ?
 
Nous sommes sur Internet, soyons interactifs, cliquez :
Le cinéma c'est la salle | Qu'importe le flacon...

Le film de la semaine

Chaque semaine, notre avis, un peu détaillé sur un nouveau film à l'affiche...

Bienvenue à Marwen, de Robert Zemeckis – 1h56 • On avait quitté Zemeckis il y a à peine plus de deux ans, sur la piste d'un aéroport militaire en pleine Seconde Guerre mondiale. C'est dans les airs, et à la même période, que s'ouvre Bienvenue à Marwen. Un pilote de chasse est dans la tourmente et déjà tout à l'air un peu toc. Il se trouve que notre héros est un jouet, une poupée qui se pose en catastrophe dans un marais et chausse des escarpins pour remplacer ses bottes brûlées avant de se faire passer à tabac par une bande de nazis et d'être sauvé par une petite troupe de bimbos, armées jusqu'aux dents. On découvre alors que cette scène inaugurale, aussi impressionnante que déroutante, est en fait l'œuvre du personnage principal du film, interprété par Steve Carell, qui rejoue ainsi une variation fantasmagorique de l'agression dont il a été victime. Sévèrement traumatisé, Mark fait vivre à ses figurines une série d'aventures et documente le tout en photographies. Comme pour The Walk, Zemeckis s'est appuyé sur un documentaire – ici Marwencol (2010), de Jeff Malmberg – qu'il parvient à nouveau à transcender totalement par le biais de la fiction d'une part et de la technologie (en l'occurrence la performance capture, dont il a été l'un des pionniers) d'autre part.

Le reste en bref

Le reste des sorties de la semaine avec nos résumés approximatifs...


🇺🇸 Undercover : une histoire vraie, de Yann Demange – 1h50
Là où Matthew McConaughey est vraiment très fort, c'est qu'il arrive à imposer le combo moustache / mulet même quand il incarne un mec imberbe aux cheveux courts.

🇯🇵 Asako I & II, de Ryūsuke Hamaguchi – 1h59
Vu à Cannes, on avait situé cette romance à mi-chemin entre Sueurs froides et Le Miel et les abeilles.

🇫🇷 Premières vacances, de Patrick Cassir – 1h42
2019 prend tout de suite ses responsabilités en donnant ENFIN un premier rôle à Jonathan Cohen.

🇫🇷 Un beau voyou, de Lucas Bernard – 1h44
Normalement quand il y a «voyou» dans le titre, il faut Belmondo au casting. CNC de plus en plus laxiste. Macron Démission.

🇺🇸 Une femme d'exception, de Mimi Leder – 2h00
Russell Crowe méconnaissable.

🇺🇸 A Bread Factory, Part 2 de Patrick Wang – 2h02
La suite qu'on n'a pas vue, d'un film qu'on n'a pas vu, d'un réalisateur qui a, parait-il, fait des très bons films qu'on n'a pas vus, sort dans 17 salles en France...

🇹🇷 Qui a tué Lady Winsley ?, de Hiner Saleem – 1h30
Suivant les sources ça ressemble à l'âge d'or du cinéma hollywoodien ou à un mix entre Jean-Pierre Mocky et Claude Chabrol.

🇯🇵 Never-Ending Man: Hayao Miyazaki, de Kaku Arakawa – 1h10
Un documentaire sur le Charles Aznavour de la japanimation.

De derrière les fagots

Chaque semaine, un film pas très très connu mais qui vaut le coup d'œil...

Perfect, de James Bridges (1985) • Disons-le franchement, Les Hommes du Président peuvent aller se rhabiller. Il est là le vrai chef-d'œuvre sur le journalisme d'investigation. Très injustement boudé à sa sortie par le public et la critique, Perfect met en scène un Travolta jeune et fringant dans le Los Angeles des années 1980. Son reportage gonzo l'amène à fricoter avec Jamie Lee Curtis dans l'enfer sur-gaulé des clubs de fitness...

Il dit qu'il voit pas le rapport

Et pourtant il y a un lien (et même plusieurs). Le meilleur de l'Internet cinéphile à portée de clic :


- Comme chaque année, l'ami Daniel Andreyev a dévoilé son traditionnel classement du meilleur du pire des comédies françaises.

- Jack Black va bien. Il vient de lancer sa chaîne YouTube.

- Comme si les tops ciné relous de vos amis cinéphiles ne suffisaient pas, voici celui de Barack Obama (à noter qu'en plus le mec lit des livres et écoute de la musique...).

- Fun fact : ça ne fait que trois titres en commun avec le Top 12 de Guillermo del Toro.

- De bien beaux effets spéciaux soviétiques des années 1960.

- Gérard Depardieu, 26 ans, raconte sa jeunesse et ses tatouages devant un petit verre de jaune. À 15:27 un ange passe.

- La Cinémathèque nous souhaite une bonne année avec pas moins de 25 éternuements à reconnaître. C'est pas très fastoche...

- 4 films qui se déroulent en 2019.

- Découvrez cette magnifique collection de skins WinAmp permettant de se replonger dans le cinéma et les séries des années 90-2000.

- Un retour détaillé sur l'histoire de La Classe Américaine.

- Une carte des États-Unis recensant les points de contact avec les extra-terrestres dans les films. 

- On vous donne encore une petite semaine pour tenter d'arriver au bout du blind-test de la mort. Réponses dans le prochain numéro.

On dit gif, pas gif...

Chaque semaine, un reaction GIF prêt à l'emploi, pour plus de cinéma français dans les Internets !

Quand t'as plus vingt ans mais que t'as un beau peignoir...

Issu de Rock'n Roll, de Guillaume Canet (2017)

La BO de la semaine

Tous les jeudis, on gâte vos oreilles avec une bonne petite BO...

🎶Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda, 1962)
Bande originale de Michel Legrand
 Écouter sur Youtube
 Écouter sur Spotify

Bas les masques !

Le jeu où il faut deviner qui est sous le masque. Réponse dans une semaine...

Il s'agit tout simplement de reconnaître l'acteur ou l'actrice qui se cache sous le masque...
Cliquez sur l'image pour donner votre réponse et vous mesurer aux autres abonnés Calmos.
---
Retrouvez le classement des abonnés Calmos et les solutions des semaines précédentes....

À jeudi prochain, si vous le voulez bien...
Copyright © 2019 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner