Copy
Coucou !

#03 : Tarantino jauge la concurrence

À mi-parcours, les écarts commencent à se creuser entre les films, mais la compétition est encore très incertaine...

Aussi, tandis que son film ne sera présenté en compétition que mardi, l'arrivée précoce de Quentin Tarantino donne l'occasion d'interroger sa cote actuelle. Donné grand favori par son cours sur Calmos Trading avant le début de la compétition, QT a depuis cédé du terrain. Sur Bong Joon Ho notamment – qui présentera Parasite le même jour que Once Upon a Time in Hollywood – mais aussi sur Ladj Ly et Almodóvar dont les films, très bien reçus, pourraient figurer au palmarès.

Fidèle a sa réputation de cinéphile, il était présent en compagnie de sa femme à la projection officielle du Lac des oies sauvages du Chinois Diao Yinan. Quentin a peut-être pris quelques notes devant ce polar ultra inventif, par exemple sur la scène où le personnage principal embroche un ennemi avec un parapluie avant de l'ouvrir de l'autre côté du bide laissant gicler sur la toile transparente une gerbe de sang.

Est-il temps d'investir à nouveau sur Quentin ? Faut-il attendre la projection ? Sans nul doute, cette deuxième semaine réserve son lot de surprises...

🤓 Les films de Cannes qu'on a vus

Nos résumés approximatifs des films vus au cours de cette édition 2019...


🇪🇸Douleur et gloire, de Pedro Almodóvar • 1h52 (Compétition)
Autoportrait d’un cinéaste déprimé qui cherche à relancer la machine. Pedro aura rarement été aussi littéral.

🇦🇹Little Joe, de Jessica Hausner • 1h40 (Compétition)
Lente fable fantastique sur le bonheur et l’identité qui brille par l'élégance de sa mise en scène.

🇷🇴Les Siffleurs, de Corneliu Porumboiu • 1h37 (Compétition)
Farce amoureuse en forme de film de casse. Malin et drôle juste comme il faut.

🇨🇳Le Lac aux oies sauvages, de Diao Yinan • 1h57 (Compétition)
Déluge d’idées visuelles pour ce film de gangster nocturne, option chasse à l’homme.

🇺🇸The Climb, de Michael Covino • 1h35 (Un Certain Regard)
L’histoire de deux potes qui se font du mal en se voulant du bien, ou l’inverse. Et si l’amitié c’était surtout pédaler dans la même direction ?

🇩🇿Papicha, de Mounia Meddour • 1h46 (Un Certain Regard)
Des jeunes filles libres vivent mal la montée de l’islamisme radical dans l’Algérie des années 1990. Âmes sensibles attention, ça tourne très très mal.

🇫🇷Zombi Child, de Bertrand Bonello • 1h43 (Quinzaine)
Un groupe de jeunes filles s'initient aux rites vaudous en écoutant du Damso dans un lycée bizarre. Un film de genre référencé et légèrement boiteux, voire carrément nanardeux.

🇫🇷Alice et le Maire, de Nicolas Pariser • 1h45 (Quinzaine)
Brillamment écrit, le film sonde la vie politique française par l’intermédiaire d’un maire de Lyon en plein doute (Luchini) et d’une jeune intellectuelle détonante (Demoustier).

🇮🇪Vivarium, de Lorcan Finnegan • 1h37 (Semaine de la Critique)
Lors d'une visite d'appartement, Jesse Eisenberg et Imogen Poots se retrouvent emprisonnés dans un lotissement désert et infini. Un très beau high concept, que le film peine malheureusement à transcender.

🇺🇸Shining, de Stanley Kubrick • 2h23 (Séance de minuit)
Un bon petit film du genre, à la mise en scène plutôt inspirée. Belle trouvaille du comité de sélection. Réalisateur à suivre.

🇫🇷Lux Æterna, de Gaspar Noé • 0h50 (Séance de minuit)
Test neuropthalmogique produit par Yves Saint Laurent.

🇺🇸Une vie cachée, de Terrence Malick • 3h00 (Compétition)
De la difficulté de ne pas être un nazi. Superbe fresque historique à forte valeur contemporaine.

🇨🇷Cendre noire, de Sofía Quirós Ubeda • 1h22 (Semaine de la Critique)
Apitchatpong Weerasethakul étant absent de la Croisette cette année, une réalisatrice costaricienne a décidé de prendre le relais dans le créneau de la contemplation forestière avec des animaux qui croucroutent à la pleine lune.

🇫🇷Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma • 2h00 (Compétition)
Sur le canevas surexploité du peintre et son modèle, Sciamma dessine une romance aussi lumineuse que tragique portée par deux actrices exceptionnelles.

😵 Les films de Cannes qu'on n'a pas vus

Nos résumés très approximatifs des autres films projetés au festival...


🇺🇸Too old to die young, de N. W. Refn • 2h18 (Hors compétition)
L'échangisme ça existe aussi chez les cinéastes, avec ici Nicolas Winding Refn qui, après avoir confié Ryan Gosling à Damien Chazelle, lui emprunte Miles Teller en retour...

🇫🇷Les Plus belles années d'une vie, de Claude Lelouch • 1h30 (Hors compétition)
50 ans après Un homme et une femme, Anouk et Jean-Louis ont sans doute pris un peu cher, mais pas autant que "Chabadabada", ici remplacé par du Calogero.

🇺🇸Port Authority, de Danielle Lessovitz • 1h34 (Un Certain Regard)
Quand t'as oublié ton smoking mais que tu veux vraiment monter les marches.

🇫🇷Liberté, de Albert Serra • 2h12 (Un Certain Regard)
A priori on part sur une belle histoire d'amour.

🇫🇷Chambre 212, de Christophe Honoré • 1h30 (Un Certain Regard)
Avec Camille Cottin dans le rôle de Carole Bouquet jeune et Benjamin Biolay dans le rôle de Vincent Lacoste vieux...

🇺🇸The Lighthouse, de Robert Eggers • 1h50 (Quinzaine)
Par le réalisateur de The Witch : Willem Dafoe et Robert Pattinson gardent un phare en noir et blanc en fumant des pipes qui font rire.

🇫🇷J'ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin • 1h21 (Semaine)
L'audacieuse histoire d'une main baladeuse. Il parait que c'est top.

🇫🇷Tu mérites un amour, de Hafsia Herzi • 1h42 (Semaine)
L'actrice révélée par Kechiche réalise son premier film avec l'assistante réal de la suite de Mektoub my Love. QLF.

🎬 Loser magnifique

C'est pas parce qu'un film repart de Cannes bredouille qu'il est mauvais, la preuve...

Runaway train, d'Andreï Kontchalovski (Cannes 1986)Face, notamment à Tenue de soirée de ce cher Bertrand Blier (qui vaudra un Prix d'interprétation à Michel Blanc), l'impressionnant film de train de Kontchalovski n'aura rien une année où Roland Joffé remporte la Palme d'Or avec Mission.

⛱ Liens trouvés sur la Croisette...

Une sélection de liens de trucs vus ci et là autour du Festival de Cannes !


- Almodóvar connait le travail d'Adèle Haenel, et il est très fan.

- Leo DiCaprio est venu incognito voir un film à l'ACID !

- Les pontes du Festival s'organisent pour mater le finale de Game of Thrones sachant que, d'après Variety, la plupart des palaces de la Croisette n'ont pas OCS...

- C'est fou le nombre de maillots de foot qu'on voit dans les films cette année...

- Terrence Malick était à Cannes, la preuve en vidéo.

🎧 Cannes au casque

Retrouvez dans chaque numéro une playlist concoctée par La BO du Jour...

Les BOs de Tarantino sont pleines de morceaux cultes. Mais plutôt que de vous en servir une énième compilation, voici une sélection de thèmes composés pour d'autres, puis utilisé par QT dans trois de ses films présentés à Cannes : Kill Bill : Vol. 2, Boulevard de la mort et Inglourious Basterds.
 Écouter sur Spotify
Rendez-vous mercredi 22 pour la suite de nos aventures...
Copyright © 2019 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner