Copy
Alerte.

S04E20 : Atchoum !

Plus fort que toutes les polémiques qui ont enflammé la France du cinéma (et pas que) depuis la cérémonie des César vendredi, le Coronavirus pourrait porter un sérieux coup à l'industrie...

On vient en effet d'apprendre que, compte tenu de la situation actuelle, la sortie du nouveau James Bond, initialement prévue pour avril, était repoussée au mois de novembre. La même décision avait d'ailleurs été prise quelques jours plus tôt pour le film français Miss, distribué par la Warner. 

Outre l'impact important sur la fréquentation des salles, le virus pourrait aussi avoir raison des grands événements à venir puisque l'annulation du MIP TV laisse planer la possibilité d'un sort similaire pour le prochain Festival de Cannes... Mais ne cédons pas à la panique !

Pendant que chacun sera chez soi devant Netflix à s'énerver sur Twitter des réactions débiles de telle ou telle personnalité du cinéma français, à vérifier si machin n'aurait pas dit du bien de Polanski en 92, ou si trucmuche n'aurait pas également des choses à se reprocher, il faudra réfléchir aux moyens de réformer de fond en comble ce milieu moisi.

En attendant, merci de tousser dans votre coude...

Le film de la semaine

Chaque semaine, notre avis, un peu détaillé sur un nouveau film à l'affiche...

En avant, de Dan Scanlon – 1h40 En attendant la sortie prochaine de Soul, le nouveau film du taulier Pete Docter, Pixar convie le réalisateur de Monstres Academy pour mener un petit road-movie à la trame plus classique. Dans un monde imaginaire où cohabitent toutes sortes de créatures fantastiques, deux frères tentent de retrouver un joyau magique caché en un lieu secret, afin de ramener leur père à la vie le temps d'une journée. C'est justement dans la dimension intime de cette quête que l'imaginaire Pixar se déploie le mieux. N'ayant réussi à ressusciter qu'une moitié de leur père, nos deux héros partagent leur voyage avec un personnage réduit à une paire de jambes, fatalement aveugles, sourdes et muettes... ces handicaps rendant évidemment la communication difficile. Cette idée, étrange et belle, aurait d'ailleurs gagnée à être davantage explorée. Mais qu'importe, comme toujours chez Pixar, l'affaire est rondement menée, le rythme est millimétré, les idées foisonnent, les seconds rôles brillent. Quelques plans, parfois, marquent la rétine. Et à la fin, on chiale.

Le reste en bref

Le reste des sorties de la semaine avec nos résumés approximatifs...


🇫🇷 De Gaulle, de Gabriel Le Bomin – 1h49
Biopic de l'instigateur du 49.3.

🇫🇷 Papi-Sitter, de Philippe Guillard – 1h37
Gérard Lanvin a beau jouer ici un grand-père, il perd face à Wilson et Anconina au jeu du vieux mec en promo le plus réac de la semaine.

🇨🇴 Monos, d'Alejandro Landes – 1h43
Jolies colonies de vacances colombiennes où des gosses armés jusqu'aux dents surveillent une otage américaine. You kaïdi aïdi aïda.

🇫🇷 Woman, d'Anastasia Mikova et Yann Arthus-Bertrand – 1h48
Sur le modèle du docu d'Arthus-Bertrand (dispo en ligne) consacré aux humains en général.

🇦🇹 Oskar et Lily, d'Arash T. Riahi – 1h42
L'histoire de deux enfants tchétchènes en lutte avec la bureaucratie autrichienne pour éviter d'être séparés. A priori, le film ne raconte en revanche pas comment ils ont fini au Dijon FCO.

🇵🇱 La Communion, de Jan Komasa – 1h58
Un jeune margoulin se découvre une vocation spirituelle et décide de se faire passer pour un prêtre. Ça vaut pas l'ex-chanteur des Garçons Bouchers reconverti au Secours Catholique.

Conseil de lecture

Si les gens lisent des trucs dans les films, c'est sans doute que c'est bien...

📖 La Cloche de détresse, Sylvia Plath (1963) (oui encore !)
dans Dix bonnes raisons de te larguer, de Gil Junger (1999)

Il dit qu'il voit pas le rapport

Et pourtant il y a un lien (et même plusieurs). Le meilleur de l'Internet cinéphile à portée de clic :


- Une chouette interview croisée dans laquelle des mecs comme Éric Judor, Patrick Cassir, et Igor Gotesman dissertent sur l'épineuse question : « C'est quoi une comédie française ? »

- Comparaison de deux films Pokémon à vingt ans d'écart.

- Un documentaire en quatre épisodes sur Hayao Miyazaki.

- Plus de films diffusés à la télévision publique vont désormais être dispos en replay, mais ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour tout le monde d'après Pascal Rogard, directeur de la SACD.

- Kervern et Délépine ne sont pas revenus les mains vides du Festival de Berlin. Si ça c'est pas la classe !

- Vingt ans avant Aïssa Maïga, Luc Saint-Eloy et Calixthe Beyala avaient déjà tenu un discours aux César sur la sous-représentation des minorités dans le cinéma français.

- Ce soir là, une femme avait, pour la première fois, remporté le César de la meilleure réalisation. Ce n'est plus arrivé depuis.

- Ce bougre de Rian Johnson dévoile (en anglais) comment détecter les méchants à leurs smartphones.

- Tu l'aimes toi, le vieux cinéma français qui tache ? Ciné Boomer, repéré en kiosques.

- Ça fait pas genre deux semaines qu'on n'a pas parlé de Once Upon a Time... in Hollywood ? Voilà une super analyse (en anglais) du trajet en voiture de Brad Pitt, rentrant chez lui à la nuit tombée.

- On NE PLAISANTE PAS avec « l'orgelet de Catherine Jacob ».

- On ne connaissait pas cette jeune animatrice de Pixar, mais on est super contents pour elle !

- James Lipton, le célèbre interviewer de l'Actors Studio est mort. Il avait mené des centaines d'entretiens télévisés passionnants, comme ici avec Steven Spielberg.

- Il s'était notamment inspiré de Bernard Pivot pour son questionnaire de fin d'émissions, d'ailleurs il a fini par y répondre lui-même, en français dans le texte, lors de la dernière de Bouillon de culture.

- Il a aussi été mac à Paris dans les années 50, un peu comme le personnage de Jack Lemmon dans Irma la douce de Billy Wilder.

- Enfin, même s'il a l'air de s'en foutre royalement, Bertrand Blier est désormais au courant de notre existence.

Coup de jeune

Chaque semaine, l'image d'un acteur ou d'une actrice dans son premier film...

Anaïs Demoustier, 13 ans

dans Le Monde de Marty de Denis Bardiau (2000)

Mot de passe

Chaque semaine, un mot de passe à découvrir à partir d'une nouvelle énigme cinéphile...

Voir l'énigme en grand
---
Il s'agit tout simplement de résoudre l'énigme ci-dessus pour trouver le mot de passe.
Cliquez sur l'image pour donner votre réponse et vous mesurer aux autres abonnés Calmos.
---
Solution de l'énigme précédente

À jeudi prochain, si vous le voulez bien...
Copyright © 2020 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner

Email Marketing Powered by Mailchimp