Copy
Roman de toi.

S04E15 : Polanski freestyle

L'annonce des nominations pour la 45e cérémonie des César a beaucoup fait parler, et elle ne nous évoquent rien de plus que ce qui en a déjà été dit. On a donc plutôt décidé de commenter les nominations de la 5e cérémonie des César, annoncées en janvier 1980. Pour changer.

Premier fait notable, Romy Schneider est en course pour un troisième César grâce à son rôle dans Clair de femme, drame de Costa-Gavras, par ailleurs nommé dans trois autres catégories.

Comme il est d'usage pour les acteurs vieillissants, Kirk Douglas sera récompensé d'un César d'Honneur, qu'il partagera avec son homologue français Louis de Funès. À ce propos, on salue la présence de plusieurs comédies parmi les films nommés : Coup de tête, Courage Fuyons, Le Cavaleur, et surtout Buffet Froid, dont le réalisateur Bertrand Blier pourra partager la course de taxi avec son père Bernard, également nommé pour son second rôle dans Série noire. À propos de ces deux films, on notera l'absence de nominations pour Carole Bouquet, 22 ans, et Marie Trintignant, 18 ans, nous faisant regretter l'inexistence d'une catégorie Meilleur espoir...

Mais le grand favori de cette édition est d'ores et déjà Roman Polanski, dont les récents démêlés avec la justice américaine n'ont, semble-t-il, pas entaché la réputation, puisque son film Tess domine la concurrence avec six nominations, notamment pour les César du meilleur film et du meilleur réalisateur. Peut-être serait-il malvenu de le voir l'emporter dans ces catégories, mais avec l'Académie, tout est possible.

Le film de la semaine

Chaque semaine, notre avis, un peu détaillé sur un nouveau film à l'affiche...

Jojo Rabbit, de Taika Waititi – 1h48 Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jojo Betzler (Roman Griffin Davis), jeune garçon allemand endoctriné par le régime nazi, coule des jours heureux en compagnie de son ami imaginaire Adolf Hitler (Taika Waititi). Mais le jour où il découvre que sa mère (Scarlett Johansson) cache une enfant juive dans sa propre maison, ses certitudes se trouvent subitement ébranlées. Reprenant un procédé qui a fait ses preuves au cinéma, Taika Waititi raconte la grande histoire par le petit bout d'une lorgnette enfantine, qui trahit ici la porosité de l'esprit humain dès que son champ de vision du monde se trouve amoindri. Ce regard singulier lui permet de déployer une esthétique faussement naïve à la Wes Anderson, qui donne à quelques seconds rôles l'occasion de briller, et opère parfaitement dans les moments où la bonhomie de l'enfance se superpose à l'horreur inconcevable de la guerre. Pour les mêmes raisons, le film peine toutefois à s'extirper de la zone du burlesque pour envisager celle du subversif. Il y avait sûrement mieux à faire, par exemple, d'un personnage clé en main comme Adolf Hitler, ici réduit à une série de mimiques et de blagues vaseuses. Plutôt que de viser la transgression, Jojo Rabbit préfère donc revêtir les atours d'une bluette gentiment décalée, bien calibrée et tout à fait polie. Ça peut se défendre.

Le reste en bref

Le reste des sorties de la semaine avec nos résumés approximatifs...


🇫🇷 Le Lion, de Ludovic Colbeau-Justin – 1h35
L'histoire d'un malade mental soigné par Philippe Katerine. Quand on vous dit que les hôpitaux français se portent mal...

🇫🇷 Les Traducteurs, de Régis Roinsard – 1h45
Thriller multinational coproduit par France 2, teaser à peine déguisé pour leur reboot de Jeux sans frontières.

🇺🇸 La Voie de la justice, de Destin Daniel Cretton – 2h17
À ne pas confondre avec La Voix de la justice, hebdomadaire béninois d'informations, d'investigations, de vulgarisations, d'analyses et de publicité.

🇫🇷 Cuban Network, d'Olivier Assayas – 2h05
Gros changement de braquet pour Assayas après Doubles vies. Quitte à ce que ça se termine en soirée pizza devant les César, autant passer de bonnes vacances.

🇫🇷 L'Esprit de famille, d'Éric Besnard – 1h38
Un mec paumé est hanté par le fantôme de son père. En gros, c'est un peu comme Jojo Rabbit, mais avec François Berléand à la place d'Hitler.

Conseil de lecture

Si les gens lisent des trucs dans les films, c'est sans doute que c'est bien...

📖 Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, Raphaëlle Giordano (2015)
dans All Inclusive, de Fabien Onteniente (2019)

Il dit qu'il voit pas le rapport

Et pourtant il y a un lien (et même plusieurs). Le meilleur de l'Internet cinéphile à portée de clic :


- Un mème lancé par Dolly Parton a enflammé toute la hollywoodosphère, including Jessica Chastain, Natalie Portman ou Will Smith. Et aussi Ron Perlman.

- Quelles nouvelles de Kylo Ren, PDG de la base Starkiller aperçu dans la parodie d'Undercover Boss par le Saturday Night Live ? Réponse dans cet épisode spécial Que sont-ils devenus ? 

- On n'avait pas vu passer ce deepfake de Nicolas Sarkozy en Louis de Funès. Propre. Efficace.

- Un billet de blog mélancolique à propos des actrices du film Scandale et de leurs visages qui se refusent à vieillir a inspiré aux Inrockuptibles une réponse courroucée.

- La psychose autour de l'épidémie de coronavirus booste les ventes de Steven Soderbergh sur iTunes.

- Il y aura probablement des gens à poil dans The French Dispatch, le prochain film de Wes Anderson, qui vient d'être classé R par la MPAA, et sera donc interdit au moins de 17 ans non accompagnés aux États-Unis.

- Si vous ne l'avez pas encore vu, le dernier épisode de Rigolo est toujours disponible sur Youtube, avec la participation de Marlene Dietrich, Johnny Hallyday, un chien à moitié tondu, le Père Noël et Idris Elba.

Coup de jeune

Chaque semaine, l'image d'un acteur ou d'une actrice dans son premier film...

Paul Walker, 12 ans

dans Monster in the closet, de Bob Dahlin (1986)

Mot de passe

Chaque semaine, un mot de passe à découvrir à partir d'une nouvelle énigme cinéphile...

Voir l'énigme en grand
---
Il s'agit tout simplement de résoudre l'énigme ci-dessus pour trouver le mot de passe.
Cliquez sur l'image pour donner votre réponse et vous mesurer aux autres abonnés Calmos.
---
Solution de l'énigme précédente

À jeudi prochain, si vous le voulez bien...
Copyright © 2020 Tous droits réservés, tout ça, tout ça.
La newsletter cinéma qui envoie du pâté à un rythme raisonnablement hebdomadaire.

Si vous aimez cette newsletter, n'hésitez surtout pas à la transférer à vos amis qui pourront partager ce bonheur hebdomadaire en s'inscrivant sur Calmos.net 

ArchivesPréférences / Se désabonner