Copy
Communiqué de presse
Hélène Thouy, candidate du Parti animaliste à l’élection présidentielle, prend acte qu’elle n’a pas obtenu ses 500 parrainages.

La candidate du Parti animaliste déplore ne pas avoir obtenu les 500 parrainages nécessaires pour participer au premier tour de l’élection présidentielle.
Elle dénonce le système de présentation des candidats à cette élection, en particulier l’absence d’anonymat des parrains qui les exposent aux pressions et menaces de toutes sortes.  En effet, sur les 300 promesses recueillies, un tiers seulement s’est concrétisé. Plus de 70% des élus renoncent à parrainer quelque candidat que se soit.

« Les pressions dont nous ont fait part les élus étaient importantes et nous pouvons comprendre qu’ils se soient sentis dans une position délicate, tempère la candidate. Ce n’est pas à eux qu’il faut en vouloir mais à tous ceux qui profitent de ce système. Le parrainage, condition du pluralisme politique, est dévoyé au profit de petits calculs partisans. » 

Alors que le Parti animaliste avait recueilli presque 500.000 voix aux élections européennes de 2019, ses électeurs se retrouvent ainsi réduits au silence.  

Plus généralement, c’est le débat majeur de la cause animale qui est, une fois encore, confisqué aux citoyens alors que, selon un sondage IFOP de février 2022,  86% d’entre eux attendent des propositions sur ce sujet lors de l'élection présidentielle. 


La crise profonde que traverse notre démocratie dont l’abstention est le symptôme élection après élection, imposera de mener des réformes institutionnelles pour réconcilier le citoyen avec le politique.

Elle recommande : « Une fois l’élection terminée, il faudra se pencher sérieusement sur une réforme de ce processus à bout de souffle, sous peine de devoir s’en remettre à de nouveaux petits arrangements entre amis pour la prochaine présidentielle. »

En tout état de cause, la campagne menée par le Parti animaliste a contribué à l’avancée de la cause animale en la faisant durablement émerger sur le terrain politique.

Hélène Thouy confirme par ailleurs qu’il n’y aura aucun ralliement ni aucun soutien à un autre candidat. Elle ajoute à l’attention des autres prétendants :

« Je réitère qu’il n’y a pas de copyright sur nos mesures. Servez-vous dans notre programme, mais faites-le avec sincérité et volonté de le mettre en œuvre. Ne trahissait pas une fois de plus les attentes de milliers de citoyens pour des voix. »
Cliquez pour lire la vidéo.
Les élections législatives en ligne de mire

La cause animale s’inscrit dans un temps long et implique une mobilisation de chaque jour et de chaque élection.

Le Parti animaliste poursuit donc son engagement pour cette cause au travers des prochaines élections législatives.
Il a d’ores et déjà investi plus de 300 candidats, dont l’humoriste Laurent Baffie. 
Plusieurs dizaines d’autres vont être prochainement investis.

En 2017, pour la première participation du Parti animaliste à ces élections, ses 147 candidats avaient recueilli en moyenne 1,1 % des voix. En 2022, il entend présenter 3 fois plus de candidats et faire un score bien supérieur.

« Être animaliste c’est être tenace et déterminé, la moindre avancée pour les animaux est toujours acquise de haute lutte. » conclut Hélène Thouy.
Partagez Partagez
Tweetez Tweetez
Transférez Transférez
 Contacts presse 
Hélène Thouy
Candidate à l'élection présidentielle
06.77.80.30.04 /
h.thouy@parti-animaliste.fr /
Jonathan Lecarderonnel
Directeur de la communication
/ 06.25.58.28.89
/ j.lecarderonnel@parti-animaliste.fr
Découvrez le site du Parti animaliste
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
Website






This email was sent to <<Email>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Parti animaliste · 2 rue Austerlitz · Toulouse 31000 · France