Copy
Les agneaux aussi préfèrent passer Pâques en famille

Pour Pâques aussi, les animaux comptent
Les fêtes de Pâques approchent : pour les agneaux, elles sont synonymes de grandes souffrances. Chaque année, ils sont plus de 3,6 millions à être tués dont plusieurs centaines de milliers durant cette période. Aucune tradition ne devrait prévaloir sur l’intérêt des animaux à ne pas souffrir. #LesAnimauxComptent

Le Parti animaliste souhaite accompagner l’évolution des filières d’élevage notamment en aidant à la reconversion des éleveurs vers l’agriculture végétale.
Je veux découvrir plus de mesures sur l'élevage
Le Parti animaliste demande une vraie loi Climat, prenant en compte les animaux
Le Parti animaliste signe l'appel pour une vraie loi Climat. La consommation de produits animaux, en plus d’être source de beaucoup de souffrances, a des conséquences très néfastes sur l’environnement.

«  Le Parti animaliste a participé, dimanche 28 mars à Paris,  à la Marche pour une Vraie Loi Climat,  afin d’exiger une option végétarienne ou végétalienne quotidienne dans toute la restauration collective. Ses deux élus parisiens ont apporté leur soutien : Douchka Markovic, conseillère de Paris, et Grégory Moreau, élu du 11e arrondissement. » Enrico Eusebi, co-correspondant sur Paris.
L’action des élus du Parti animaliste, c’est du concret !
Abonnez-vous au compte Twitter des Élus pour suivre leur actualité !
Je m'abonne au Twitter des Elus
Pour soutenir le travail du Parti animaliste, pensez à lui faire un don !
Le Parti animaliste grandit majoritairement grâce aux dons et adhésions et, grâce à votre soutien, il a pu se présenter aux élections législatives, européennes et municipales, avec des résultats très encourageants ! Afin de lui permettre d’ancrer son action en politique, il a besoin de la mobilisation et du soutien financier du plus grand nombre*.
Ensemble, continuons à faire de la cause animale une question politique incontournable.
Je fais un don
Création d’un nouveau Bureau régional ! Le Massif central-Centre
Le Parti animaliste grandit ! Afin de renforcer le maillage du territoire par nos structures locales et de leur assurer une meilleure efficacité, la création du Bureau régional Massif central-Centre est officiellement lancée.
Je souhaite agir localement
Animaux bloqués en mer : le Parti animaliste a appelé le gouvernement français et la Commission européenne au secours ! 
Dans deux lettres ouvertes – l’une destinée au gouvernement français, et l’autre cosignée avec ses homologues grecs, italiens, chypriotes, irlandais et suédois à destination de la Commission européenne – le Parti animaliste demandait le sauvetage immédiat des animaux.
Je lis les lettres ouvertes
Retrouvez-nous sur :
 
         
*Pour information, à la suite de votre don, un reçu édité par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), vous sera adressé. Il vous permettra de déduire cette somme de vos impôts sur le revenu, dans les limites fixées par l’article 200 du code général des impôts. Votre don donne droit à une réduction d’impôt de 66% des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable. Il s'agit d'une réduction d'impôt, et non d'un crédit d'impôt ce qui signifie que nous ne bénéficierez de cette réduction que si vous payez des impôts sur le revenu.
 
Vous pouvez donner au Parti animaliste, lequel soutient la liste Parti animaliste aux élections européennes, via son site : parti-animaliste.fr. Le Parti animaliste ne peut accepter de dons que par l’intermédiaire de son mandataire financier : l'Association de Financement du Parti animaliste agréée par la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Politiques le 11 juin 2018.
Article 11-4 alinéa 1 de la loi n°88-227 du 11 mars 1988 : “Une personne physique peut verser un don à un parti ou groupement politique si elle est de nationalité française ou si elle réside en France. Les dons consentis et les cotisations versées en qualité d'adhérent d'un ou de plusieurs partis ou groupements politiques par une personne physique dûment identifiée à une ou plusieurs associations agréées en qualité d'association de financement ou à un ou plusieurs mandataires financiers d'un ou de plusieurs partis ou groupements politiques ne peuvent annuellement excéder 7 500 euros”.
Article 11-4 alinéa 3 de la loi n°88-227 du 11 mars 1988 : “Les personnes morales à l'exception des partis ou groupements politiques ne peuvent contribuer au financement des partis ou groupements politiques, ni en consentant des dons, sous quelque forme que ce soit, à leurs associations de financement ou à leurs mandataires financiers, ni en leur fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués. Les personnes morales, à l'exception des partis et groupements politiques ainsi que des établissements de crédit et sociétés de financement ayant leur siège social dans un Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, ne peuvent ni consentir des prêts aux partis et groupements politiques ni apporter leur garantie aux prêts octroyés aux partis et groupements politiques”.
Article 11-5 alinéa 1 de la loi n°88-227 du 11 mars 1988 : “Les personnes qui ont versé un don ou consenti un prêt à un ou plusieurs partis ou groupements politiques en violation des articles 11-3-1 et 11-4 sont punies de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende”.