Copy
Ouvrir dans votre navigateur
Fin mai 2021
La météo semble vouloir se rattraper avec les chaleurs de ces derniers jours suite à un épisode froid et pluvieux. Les limaces cèdent donc la place aux mouches mineuses et aux chenilles. Il y a du monde au jardin donc soyez vigilent.
 
MOUCHES MINEUSES
Il y a deux espèces de mouches mineuses qui sévissent en ce moment dans les cultures d’alliacées (oignons, poireaux, ciboulette,…) :

La mouche du poireau (Phytomyza gymnostoma) est une mouche mineuse qui s’attaque également aux oignons (et autres alliacées) dès le printemps. Les femelles se posent sur les feuilles pour se nourrir et pondre. Les oignons minés présentent des feuilles déformées et mal développées.
Soyez averti de l’arrivée des premiers vols d’adultes en plaçant de la ciboulette à proximité, ses feuilles sont très attractives pour le ravageur. Une observation régulière de celles-ci vous permettra de repérer facilement les premières piqûres sous forme de points blancs parfaitement alignés (voir photo).

La mouche de l’oignon (Delia antiqua) est une petite mouche mineuse qui pond ses œufs dans le sol au niveau du collet des oignons. Les larves se développent dans les bulbes, occasionnant des pourritures. Un oignon miné présente des feuilles flétries et jaunes.

Moyens de lutte préventifs :
  • Les carottes cultivées en alternance avec les oignons s'avèrent être efficaces contre la mouche de l’oignon.
  • Pratiquez la rotation des cultures sur 3 à 4 ans afin que les pupes conservées dans le sol au cours de l’hiver ne puissent pas se développer à nouveau dans des plantes hôtes (poireaux, oignons…).
  • Couvrez avec un voile anti-insecte (maillage d’environ 0,8 ou 0,5 mm). Celui-ci doit être posé dès l’apparition des premières piqûres de nutrition détectées.
  • Un paillage plastique semble défavorable aux mouches des oignons.
BUIS
Les chenilles de la pyrale du buis ont commencé à se nymphoser et les papillons risquent de sortir avec les hausses des températures. Cette nouvelle génération sera responsable de gros dégâts courant de l'été.


Voici nos conseils à appliquer contre la chenille:
  • Pensez à commander les pièges à phéromones et stockez les capsules ou gel au frigo en attendant les premiers vols de papillons.
  • Si vous observez des chrysalides (cocons) ou des papillons (surtout visibles la nuit), installez sans tarder le piège à phéromones*. Manipulez avec soin la capsule ou le gel contenant les phéromones.
  • Mettez les cocons et les chenilles dans un sac bien fermé et jetez-le dans les ordures.
Le dépérissement du buis est une maladie fongique causée par plusieurs espèces de champignons pathogènes. Calonectria sp. se manifeste par l’apparition de taches noires sur les feuilles, après quoi les feuilles infestées tombent massivement.
Le Centre d’Essai horticole de Wallonie (CEHW) nous informe que les conditions météo sont favorables à l’infection des buis par Calonectria. Les pluies abondantes de ces derniers jours associées à la hausse importante de la température provoquent des projections de spores du champignon.
Voici quelques mesures préventives (source : CEHW) :
  • Eviter les tailles courtes. Une taille courte rend le feuillage très dense. La rosée ou la pluie sècheront moins vite. Ces conditions sont favorables à la maladie.
  • Eliminer les feuilles et le bois de taille. Contrairement à l’oïdium, Calonectria peut survivre dans les feuilles et branches tombées.
  • Espacer suffisamment les plantes lors de la plantation. Si le feuillage sèche rapidement le risque d’infection est faible.
 
LARVES DE HANNETON
Les hannetons adultes, reconnaissables à leurs élytres bruns, sont bien plus visibles que leurs larves. Appelées communément « vers blancs », ces grosses larves se développent dans le sol durant 3 ans avant de donner une nouvelle génération. Elles consomment les racines de la pelouse et des légumes du potager où les dégâts sont importants certaines années.
Le meilleur moyen de lutter contre ces ravageurs du sol est de réaliser des arrosages avec une solution à base de nématodes utiles (Heterorhabditis bacteriophora), qui s’attaquent spécifiquement à certaines larves sans nuire aux cultures. La température du sol est maintenant suffisamment élevé (>12°C) pour effectuer le traitement. Maintenez le sol humide pendant environ 5 semaines après le traitement.
CARPOCAPSE DES POMMES ET POIRES
Si vous avez eu des fruits véreux l’année passée dans vos pommiers ou poiriers, il y est fort probable que les papillons du carpocapse soient déjà de retour chez vous. Les premiers vols ont lieu lors des nuits douces (environ 15°C). Plus tard dans la saison, les chenilles vont creuser des galeries pour se nourrir des pépins et causer la chute prématurée du fruit.
 
La solution la plus efficace consiste à mettre en place au sein de l’arbre, un piège à phéromones*. Il est important de placer ce piège dès le début des vols et jusqu’à la fin du vol des adultes.
*A SAVOIR quand vous utilisez une phéromone :
  • Chaque espèce de papillon est attirée par une phéromone sexuelle différente. Achetez bien la phéromone spécifique à l’insecte ciblé.
  • Ne touchez jamais la capsule ou le gel contenant les phéromones avec les mains car vous risquez de déposer des particules de phéromones en dehors du piège et de le rendre ainsi moins efficace.
  • Extrayez la capsule de son emballage avec des gants et déposez-la directement sur la plaque engluée ou employez une pince à épiler. Pour le gel il suffit d’utiliser une seringue.
  • Placez la capsule au centre de la plaque engluée ou dans l’entonnoir, en fonction du modèle. N’ouvrez pas les capsules car ce n’est pas nécessaire. Les phéromones sont diffusées à travers la paroi de la capsule.
  • La durée d’efficacité d’une capsule à phéromones est de 6 à 8 semaines. Le gel à phéromones (contre la pyrale du buis) est efficace jusqu’à environ 12 semaines. Veillez à remplacer la plaque engluée ou à vider le piège dès qu’il y a trop d’insectes piégés. Une capsule non-utilisée peut être conservée jusqu’à 1 an au réfrigérateur.
Des jardineries s’engagent en faveur des alternatives aux pesticides!
Retrouvez-les sur www.jardinersanspesticides.be 
 
Facebook
Website
YouTube

         
Avec la collaboration de Corder Asbl et du Centre d’Essais Horticoles de Wallonie
Copyright © 2021 Adalia 2.0, All rights reserved.
Vous recevez cet e-mail suite à votre inscription à la newsletter d'Adalia

Our mailing address is:
Adalia 2.0
Rue nanon 98
Namur 5000
Belgium

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.






This email was sent to <<E-mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Adalia 2.0 · Rue nanon 98 · Namur 5000 · Belgium

Email Marketing Powered by Mailchimp