Copy
EDITO

Dimanche de Pâques

Heureux les passants !

 
Chers Paroissiens, chères Paroissiennes, 

Nous sommes en route sur le chemin de Pâques. Pâques, c’est la fête où nous célébrons le passage de la mort à la vie de Celui qui veut pour chacune et chacun de nous une vie en abondance (Jean 10). C’est la fête où nous nous souvenons que la vie est plus forte que la mort, que toutes nos morts, que toutes les morts ! Et cette année, ces mots simples mais qui disent tout, oui ces mots prennent du poids.

En tant que chrétien, je me souviens qu’à l’origine de la fête de Pâques, il y a la fête juive de la Pâque – « Pessah » en hébreux – qui signifie le « passage ». Pour les Juifs, la Pâque est la fête où l’on se souvient du passage de l’esclavage en Egypte à la liberté offerte au peuple élu. C’est une fête de libération !
Passage de la mort à la vie, libération… Et si ce temps de semi-confinement m’en offrait l’occasion ? Parmi les Béatitudes (Mt 5) que j’évoquais ici il y a trois semaines, une m’invite particulièrement à un chemin de Pâques : « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. » Ici, les larmes sont des larmes de deuil, elles sont consécutives à une perte. Cette Béatitude m’invite à laisser le Seigneur sécher mes larmes et à vivre ainsi une libération.

Nous pouvons bien sûr penser à celles et ceux qui ont perdu un être cher durant cette épidémie. Et prier pour que le Seigneur les console. Mais je t’invite aussi à te poser cette question : à quel deuil ce temps à part t’invite-t-il ? Que t’appelle-t-il à lâcher et à saisir ? A quel passage te sens-tu appelé, à quel chemin de Pâques, à quel chemin de vie ?

Joyeuse fête !



Pour le Conseil de paroisse,
Samuel Ramuz

"Toi qui es Chemin
Donne-nous de croire
Qu'en toute impasse
S'offre un passage".


          Francine Carillo


 

Si vous recevez cette lettre par transfert, abonnez-vous personnellement en cliquant ici !  ou sur notre site internet https://penthalaz.eerv.ch/
Vous pouvez vous-même transférer cette lettre à un ami.


MESSAGE
     
De la passion à la résurrection   

La vie plus forte que la mort
A chaque printemps, la persévérance et la fidélité de la nature me touche énormément.
Alors que tout semblait mort, la terre refleurit. Dans la haie près de chez moi, à la fin de chaque hiver, apparaissent les petites cloches blanches des perce-neige, symbole de la vie plus forte que la mort, d'une vie tournée vers plus de lumière et plus de chaleur. 
J'y vois la main de Dieu. Années après année, en un cycle éternel, sans jamais se lasser malgré toutes les atteintes faites à sa Création, Dieu redonne la vie. 
Pourquoi ne le ferait-il pas aussi pour nous, ses créatures ? Lors des obsèques de mon papa, nous avons cité les paroles de ce chant bien connu : "Dans le ciel noir de février, quand fond la neige qui le protège, lève le blé... Blé qui lève, blé qui murit, tu deviendras notre pain "... Lorsque les beaux jours reviennent, je ne peux que penser à lui, à son âme de paysan attachée à sa terre et si présente dans chaque sillon printanier. Un héritage de foi à transmettre.  

            Catherine Novet






Croire sans voir
Quand il est dit que croire en quelque chose d'impossible peut se produire. L'espérer sans le voir, quelquefois avec force, d'autres avec plus de désespérances, sans n'avoir aucune maîtrise sur le temps qui passe ou sur l'acte qui se prépare … et admettre que cela ne dépend pas de nous mais de celui qui en a le pouvoir! 
Autrement dit: ne pas le voir mais y croire et être prêt à se mettre en position de pouvoir accueillir ce qui se prépare loin de soi, dans la lumière d'un cœur.
Il y a bientôt 20 ans, un être cher, fait de ma chair, s'est fait silence pour des raisons qui nous appartiennent. Les ballons sondes sous forme de SMS ou de messages vocaux laissaient résonner le vide d'une non-réponse, à l'ombre de l'espoir qu'elle viendrait un jour.
Par simple message What's App, il y a 5 ans, peu avant Pâques, nous avons pu entendre et nous entendre dire l'importance de l'un pour l'autre. 
Résurrection: accepter de voir ressurgir autrement ce qui avait été. 
Il n'y a aucun temps à rattraper ou de culpabilités à vivre dans une résurrection. Il y a, pleinement ouvert à tout ce qui est désormais offert, un nouvel espace d'existence. Il a fallu ne pas voir mais croire et cela a été. 
Je t'aime mon fils, j'aime ta compagne et votre fille, j'aime ce qui tu es. Je suis fier de toi, de vous.
Pâques bénies!


             Jacques Wenger


De la peur à la joie. De l'angoisse à la reconnaissance
10 mars 2020, là-haut sur la montagne, nous partageons un repas au restaurant avec des amis. Nous ne savons pas qu'un ennemi rôde pour entrer dans notre organisme. Et nous revenons en plaine avec lui.
En février, en parlant du Coronavirus, le médecin avait dit à mon mari qu'il ne faudrait vraiment pas qu'il soit contaminé car ayant souffert d'un grave cancer aux poumons en 2013, ce serait très dangereux pour lui. La peur s'est installée sournoisement et c'est moi d'abord qui suis tombée malade pendant une semaine. Il a fallu appeler l'hôpital mais la personne répondante et une jeune amie médecin ont su trouver les paroles pour me sécuriser. Gentiment, j'ai pu remonter la pente. Pour mon mari ce fut beaucoup plus difficile. Après avoir passé 12 jours au lit ou sur le canapé du salon et perdu beaucoup de poids, enfin, bien qu'affaibli, il a pu ressortir le 1er avril. 
Nous avons vécu deux moments forts comme une résurrection. Le premier, où j'ai dit à mon mari en prenant mon petit-déjeuner : "Quel bien cela fait de ressusciter. Tout est si bon, le jus d'orange, le bircher, la tartine au cenovis, tout a un autre goût, celui que nous trouverons au Royaume de Dieu. Réjouissons-nous, même s'il nous faut bien l'admettre, nous ne sommes pas pressés de « monter »."
Et le deuxième moment fort comme une résurrection : c'est la sortie de mon mari, assis dehors au soleil. Notre coeur était plein de reconnaissance. Comme le Psaume 103 le dit si bien : "Mon âme, bénis l'Eternel et n'oublie aucun de ses bienfaits…"


             Margaret Agassis

 
Prière

Être là, Seigneur, lorsque la nuit tombe.
Être là, comme une espérance :
Peut-être allons-nous toucher le bord de ta lumière…

Être là, Seigneur, dans la nuit, avec au fond de soi
Cette formidable espérance :
Peut-être allons-nous aider un homme, très loin de nous, à vivre.

Être là, Seigneur, n’ayant presque plus de parole,
Comme au fond du coeur qui aime,
N’ayant plus de regard ailleurs que sur ce point de feu
D’où émerge la vie qui nous change en flamme.

Être là, Seigneur, comme un point tranquille tourné vers Toi.
Être là avec tous ceux qui nous tiennent à coeur,
Et savoir que nous nous entraînons tous dans ta lumière,
Et pas un instant n’est perdu.


Être là, Seigneur,
Nous abreuver à la Source qui indéfiniment coule.
Dieu de paix dont la paix n’est pas de ce monde
Dieu d’une vie qui abolira toute mort
Dieu compagnon qui te tiens tous les jours en nous,
Et entre nous,
Sois avec nous maintenant et pour l’éternité.
Amen

Texte de Soeur Myriam,
Ancienne Prieure des diaconesses de Reuilly



Envoi et Bénédiction
 
Petit rituel de bénédiction pour fêter Pâques... à la maison!
- Allumer trois bougies et saluer les personnes présentes au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.
- Lire dans l'Évangile de Luc (Lc 24, 30-31)
 
"Pendant qu’il était à table avec eux,
il prit le pain; et, après avoir rendu grâces,
il le rompit, et le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent."
 
- Prière
"Nous te bénissons, Dieu Père, Seigneur du ciel et de la terre,
car dans la Résurrection de Jésus, tu nous donnes l’espoir de la vie nouvelle et éternelle.
Bénis notre famille, ici et au loin, renforce les liens qui nous unissent et fais que nous puissions répandre la joie du Seigneur ressuscité sur toutes les personnes que nous rencontrons. Le Seigneur est ressuscité, il est vraiment ressuscité! Alléluia! Amen!
 
- TOUS : Notre Père qui es au cieux, ...    


 
ANNONCES
 

Les cloches sonneront à Pâques ! 

Les cloches de nos trois églises vont sonner pour se préparer à Pâques aujourd’hui jeudi à 20h et dimanche à 10h.

 

Lumière de Pâques en signe de résurrection. 
L’obscurité de la mort de Vendredi Saint est suivie de la lumière de la résurrection. Traditionnellement, un feu est allumé le samedi de Pâques quand le soleil se couche, un feu qui symbolise la lumière de la résurrection que son Eglise porte dans le monde. Le samedi de Pâques, 11 avril, à 20h, les paroissiennes et les paroissiens sont invités à allumer à nouveau des bougies devant leurs fenêtres. Ils formeront ainsi une communauté qui fera briller la lumière de la résurrection dans le monde, en communion avec les autres paroisses et les autres chrétiens. 


A ne pas manquer !  

Culte de Pâques en direct et en Eurovision
Dimanche 12 avril, de 10h à 11h sur la RTS. Culte proposé par la paroisse du Coude du Rhône dans le canton du Valais. Le culte est réalisé depuis l’église Saint-François à Lausanne.  

Située dans le canton du Valais, et née de la fusion des paroisses de Martigny et de Saxon, la paroisse protestante du Coude du Rhône s’étend sur 22 communes à forte majorité catholique.      
En ce dimanche de Pâques, elle se déplace à Saint-François pour célébrer, nombreux et en communion devant nos écrans...  

Le culte sera présidé par les pasteures Agnès Thuégaz et Hélène Küng et le pasteur Pierre Boismorand. 

Il sera diffusé en direct sur Espace 2 et RTS Deux, et en streaming sur nos sites celebrer.ch et rtsreligion.ch.


Action de Pâques 2020   

Vos dons à la paroisse sont les bienvenus, c’est un geste concret de reconnaissance et de solidarité. Cette semaine, ils participeront pour moitié à l’Action de Pâques 2020 qui vient en aide aux réfugiés. Cette année, ce sont les réfugiés des îles grecques qui ont besoin d’aide en priorité.
Un grand MERCI !  

Pour vos dons :

CCP:  10-20765-6
IBAN: CH91 0900 0000 1002 0765 6

 
 

Recueillement du Mercredi: chacun chez soi, c'est possible aussi!
Chaque mercredi matin, Catherine Novet vous envoie par What's App quelques textes méditatifs et vous propose de prendre un temps pour prier et méditer.
Chacun chez soi mais reliés par une même prière!
Si vous souhaitez rejoindre le groupe, merci de lui envoyer un petit message au 078/ 764 73 21 et elle vous inscrit, bienvenue!


Contact téléphonique ?
Si vous en avez besoin ou connaissez des gens qui souhaitent être écoutés, d’avoir un contact téléphonique, n’hésitez pas à faire signe à Catherine Novet. Elle est à disposition du lundi au vendredi de 16h à 18h, lancez-lui un coup de fil, entendre une voix non virtuelle fait très plaisir!
Catherine Novet : 078 764 73 21


Soupe de CARÊME ?
Délai : fin avril 

Notre église propose donc des sachets de soupe livrés à domicile, pour la somme de 1frs le sachet + don. Une façon de soutenir malgré tout les actions de PPP et EPER. 
Infos: https://voir-et-agir.ch.
Tentés de soutenir le projet? Curieux d'y goûter? Inscrivez-vous sur le site de la paroisse en laissant un message à Catherine Novet (en précisant le nombre de sachet souhaités).
Un BV sera glissé avec vos soupes dans votre boîte aux lettres.
Vous pouvez aussi les commander directement à Catherine par téléphone.


Un Calendrier pour passer le temps ?
Sur la durée, ce ne sera pas forcément facile d’avoir moins de contact social, et pour certains d’occuper les enfants toute la journée … 
Sur le mode du calendrier de l’Avent, un BEAU Calendrier spirituel vous est offert, pour tous les âges.
En voici l’adresse: https://calspi.wordpress.com

P.S. Tous parmi nous ne sont pas branchés internet; donc pensez à eux, faites-leur peut-être un téléphone ou imprimez cette lettre de façon à la leur faire parvenir par poste. Gardons ainsi le sentiment d’appartenance et le lien d’amitié qui nous unit.



 

PARTAGE-INTER-ACTIF

Nous vous proposons de partager le bonheur :
envoyez-nous des photos de vos petits bonheurs.
Nous les publierons dans la lettre de nouvelles de la semaine prochaine.

On attend avec impatience la naissance des petites sittelles... :-)

Merci pour vos nombreux messages de soutiens !

L’Équipe de la lettre de nouvelle.
penthalaz@eerv.ch
 

Relais Infos

Une initiative originale à Penthaz : Le "Projet s'en sortir "  

Photographe professionnelle, Rachel Silveston vit à Penthaz. Pour garder trace de ce temps de confinement, elle sillonne actuellement son village, appareil photo en main. Elle propose aux habitants qu'elle rencontre de loin de réaliser un portrait du confinement.  Si la photo vous plaît, vous la gardez et vous faites un don au fond d’entraide COVID 19 du CHUV. C'est une façon originale et concrète d'être solidaire avec les soignants. Plusieurs d'entre vous ont déjà joué le jeu: découvrez son travail en cours et toutes les infos pour participer sur le site www.silveston.ch. Projet s'en sortir

 

Et si d'autres photographes ont envie de tenter l'expérience à  Penthalaz et à Daillens, n'hésitez pas à prendre contact avec elle pour infos au 021 / 862 76 28 

 


Liens Utiles :

Contacts:

Madame Catherine Novet, diacre, 078 764 73 21, Lui envoyer un message.
Sus-Montagny 1033 Cheseaux-sur-Lausanne.  

Madame Margaret Agassis, diacre, Lui envoyer un message.
Rue du Haut du Village 7, 1372 Bavois 

Monsieur Jacques Wenger, diacre, 078 806 06 61, Lui envoyer un message.
Rue Centrale 91, 2503 Bienne

Madame Catherine Guyaz,
Présidente Conseil paroissial, Lui envoyer un message.
Chésalet 8B 1303 Penthaz 021 653 69 84.

Vos réactions, idées, suggestions, pour la rédaction : penthalaz@eerv.ch


Pour vos dons :

CCP:  10-20765-6
IBAN: CH91 0900 0000 1002 0765 6



Copyright © 2020 Paroisse de Penthalaz-Penthaz-Daillens

Courriel d'information sur les événements liés, directement ou non, à notre Paroisse. Si ces informations ne vous intéressent pas, nous nous excusons pour le dérangement et vous invitons à vous désabonner de cette liste de diffusion.


Email Marketing Powered by Mailchimp