Copy
NEWSLETTER
Semaine du mercredi 15 Mars 2017
FOCUS SUR
Editorial Michel Veuthey
La longue route vers un Pacte mondial sur les réfugiés

15/03/2017. Le 19 septembre 2016, un Sommet de Chefs d’Etat et de Gouvernements (« Réunion plénière de haut niveau sur la gestion des déplacements massifs de réfugiés et de migrants » ) a adopté une « Déclaration de New York sur les réfugiés et les migrants » qui appelle à promouvoir un partage plus équitable de la charge et des responsabilités pour l’accueil des réfugiés, et aussi à améliorer l’aide humanitaire et au développement aux pays les plus directement touchés comme à mettre en place un ensemble de mesures pour faire face aux déplacements massifs et aux situations de réfugiés prolongées ainsi qu’à assouplir les formalités administratives afin d’accélérer les procédures d’admission et encore d’accroître la diversité des voies de droit offertes aux réfugiés pour être admis ou réinstallés dans des pays tiers et enfin à ouvrir aux réfugiés leur marché du travail.

Lire la suite »
Derniers articles mis en ligne

Genève : le Conseil des droits de l’homme fait l’inventaire des idées reçues sur les migrants et réfugiés

10/03/2017. Lors d'un débat ce vendredi au Conseil des droits de l'homme, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés a souligné que plus de 7500 réfugiés et migrants ont perdu la vie ou ont été portés disparus durant leur déplacement l'année dernière, la majorité ayant perdu la vie en traversant la Méditerranée. Des milliers de femmes, d'hommes et d'enfants perdant ainsi leur vie en recherchant une vie meilleure. Dans ces conditions, l'Ambassadeur du Mexique a rappelé que ces migrants sont encore considérés comme une menace dans les sociétés qui les accueillent. Or, ce ne sont pas les migrants qui créent la menace, mais bien la peur qui crée la menace, a souligné le Représentant permanent du Mexique. « Chaque pays a le droit souverain de protéger ses frontières » Mais on ne doit pas oublier que les migrants sont des êtres humains qui ont des droits. L'Ambassadeur du Mexique à Genève n'a pas pris de gants pour égrener les abus et la discrimination auxquels se heurtent les migrants. Or selon l'Ambassadeur Jorge Lomonaco, il faudra s'attendre à l'avenir à encore davantage de mouvements de populations en raison des conflits violents, de la pauvreté, des inégalités et du changement climatique. Le Représentant permanent du Mexique a donc invité les États membres du Conseil des droits de l'homme à mettre fin à la stigmatisation des migrants et à la diabolisation des religions.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Genève : le Conseil des droits de l’homme fait l’inventaire des idées reçues sur les migrants et réfugiés on Facebook Google Plus One Button

Syrie : les violences contre les enfants atteignent des records en 2016

13/03/2017 Auteur : Guillaume Descours Plus de 650 enfants ont été tués l'année dernière dans le pays selon un rapport de l'Unicef. Soit une augmentation de 20% par rapport à 2015. Les violences à l'encontre des enfants en Syrie ont atteint «leur pire» niveau au cours de l'année 2016. Dans le pays, où la guerre sévit depuis six ans, plus de 650 enfants ont été tués au cours de la dernière écoulée, explique dans un rapport publié ce lundi par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Cela représente une augmentation de 20 % par rapport à l'année 2015. Parmi ces enfants tués, 255 l'ont été dans ou à proximité d'une école, ce qui prouve qu'ils sont délibérément visés. «Les cas vérifiés de meurtres, de mutilations et de recrutements d'enfants ont augmenté significativement» au cours de cette même année, écrit l'Unicef dans un communiqué. «Le degré de souffrance est sans précédent. Des millions d'enfants en Syrie sont attaqués chaque jour, leur vie est complètement bouleversée», dit Geert Cappelaere, le directeur de l'Unicef pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. «Chaque enfant est marqué à vie, avec des conséquences terribles sur sa santé, son bien-être et son avenir», dit-il.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Syrie : les violences contre les enfants atteignent des records en 2016 on Facebook Google Plus One Button

Une commission de l’ONU rend un rapport accablant à propos d’Alep

01/03/2017. Auteur : Stéphane Bussard Le rapport sur la prise d’Alep établi par la commission dirigée par Paulo Pinheiro dresse un constat très sévère à l’encontre des groupes armés de l’opposition, mais surtout du régime syrien, évoquant de «possibles» crimes de guerre La Commission internationale indépendante d’enquête sur la Syrie a diffusé mercredi au Palais des Nations à Genève un rapport accablant qui met en lumière les conséquences dramatiques de la bataille autour d’Alep entre les forces syriennes et russes et les groupes rebelles syriens. Membre de la commission, l'ex-procureure générale de la Confédération et ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie Carla Del Ponte n'a pas mâché ses mots: «Ce que nous avons vu en Syrie (dans les documents consultés), je ne l'ai pas vu au Rwanda ou en ex-Yougoslavie. Ce qui s'est passé est juste incroyable.» Les populations civiles ont payé un lourd tribut de ces affrontements.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Une commission de l’ONU rend un rapport accablant à propos d’Alep on Facebook Google Plus One Button

La géopolitique des défis environnementaux

02/03/2017 (GIULIO BOCCALETTI) De toutes parts, le monde semble actuellement évoluer sur le fil du rasoir. Relations entre pays occidentaux et Russie, avenir de l’OTAN, guerre civile syrienne et crise migratoire, montée du populisme d’extrême droite, impact de l’automatisation, sortie prochaine du Royaume-Uni hors de l’Union européenne : toutes ces évolutions – et bien d’autres – agitent le débat public dans le monde entier. Un autre sujet – peut-être le plus important de tous – semble en revanche ignoré ou relégué au second plan : la question de l’environnement. C’est ce que l’on a pu observer début 2017 lors du rassemblement annuel du Forum économique mondial de Davos, en Suisse. Au-delà d’une simple évocation de l’accord climatique de Paris par le président chinois Xi Jinping, les sujets tels que le changement climatique et le développement durable n’ont même pas été portés sur le devant de la scène. Ces questions ont seulement été traitées dans le cadre de réunions en marge du Forum, et ont rarement semblé se mêler aux événements politiques et économiques actuels. Nous commettons une erreur en laissant de côté les problématiques environnementales en cette période d’instabilité géopolitique et sociale, et pas seulement parce que cette négligence survient à un moment crucial dans la lutte contre le changement climatique, mais également parce que la dégradation et la précarité des ressources naturelles affectent notre capacité à résoudre quelques-uns des plus grands défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like La géopolitique des défis environnementaux on Facebook Google Plus One Button

Syrie: réunion militaire au sommet entre Washington et Moscou

07/03/2017. Les chefs d'état-major turc, américain et russe ont examiné mardi en Turquie les moyens d'améliorer leur coordination en Syrie afin d'éviter des affrontements entre les forces rivales que leurs pays appuient contre le groupe Etat islamique (EI). Cette réunion trilatérale exceptionnelle survient alors qu'Ankara s'oppose à la participation aux opérations de milices kurdes soutenues par Washington, au moment où l'EI recule face à la coalition antijihadiste et aux forces prorusses. Les tensions se cristallisent autour de la ville syrienne de Minbej, d'où la Turquie veut chasser les milices kurdes YPG, mais où les Etats-Unis et la Russie ont pris des mesures visant à dissuader Ankara de passer à l'action de façon unilatérale. Les trois responsables militaires, le Turc Hulusi Akar, l'Américain Joseph Dunford et le Russe Valéri Guerassimov se sont réunis mardi à Antalya (sud de la Turquie) et devaient se revoir mercredi, a indiqué le Premier ministre turc Binali Yildirim. "Nous avons besoin de bien nous coordonner, car il y a de nombreux pays là-bas (en Syrie) (...) S'il n'y a pas cette coordination, il pourrait y avoir un risque d'affrontement", a déclaré M. Yildirim. Il faut "éviter (...) que les différentes parties interfèrent avec les opérations des autres, et s'assurer que des incidents regrettables ne se produisent pas", a ajouté le chef du gouvernement turc.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Syrie: réunion militaire au sommet entre Washington et Moscou on Facebook Google Plus One Button

Les femmes dans la diplomatie : un peu d’histoire

08/02/2017. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de découvrir l’évolution historique du rôle des femmes dans la diplomatie européenne et française à travers une série de portraits féminins du XVIIIe siècle à nos jours. Marie-Thérèse d’Autriche, au cœur du pouvoir au XVIIIe Ce premier portrait se penche sur le XVIIIe siècle en compagnie d’Elisabeth Badinter. À cette époque, il est interdit aux femmes d’exercer la fonction officielle d’ambassadeur d’un État. Cette impossibilité ne les a toutefois pas empêchées d’intervenir dans les négociations diplomatiques, que ce soit de manière officielle, à l’image de la souveraine Marie-Thérèse d’Autriche, ou de manière officieuse via les réseaux amicaux ou familiaux. Un second portrait nous permet de découvrir la pionnière Suzanne Borel, première femme à avoir réussi le concours en 1930 et à être devenue diplomate. Un troisième article traite de l’arrivée des femmes aux plus hautes fonctions d’encadrement. Cette arrivée s’effectue en deux temps : en 1972, Marcelle Campana est nommée ambassadrice au Panama puis, en 1986, Isabelle Renouard devient la première femme directrice en administration centrale. Un dernier article propose un portrait croisé de trois femmes actuellement diplomates : une ambassadrice, une directrice et une consule générale reviennent sur leur choix d’embrasser la carrière diplomatique, sur les défis de leur poste et de notre politique étrangère, ou encore sur la meilleure façon de promouvoir la place des femmes au sein du ministère.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Les femmes dans la diplomatie : un peu d’histoire on Facebook Google Plus One Button
Like
Tweeter
+1
Transférer
Copyright © 2017 Fondation de l'ordre de Malte France, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrits sur nos liste
Désinscription






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Fondation Française de l'ordre de Malte · 42, rue des Volontaires · PARIS 75015 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp