Copy
NEWSLETTER
Semaine du 10 janvier 2019
Abonnez-vous |  Accéder au site
FOCUS SUR

Discours du Grand Maître au Corps diplomatique accrédité près l’Ordre souverain de Malte

 
08/01/2019. Le Grand Maître, Fra’ Giacomo Dalla Torre del Tempio di Sanguinetto, a reçu aujourd’hui le corps diplomatique accrédité près l’Ordre souverain de Malte pour l’audience du début de la nouvelle année. La rencontre a eu lieu à la Villa Magistrale à Rome. 

"Madame la Doyenne, Excellences, Mesdames et Messieurs,

C’est avec grand plaisir que je vous souhaite à tous chaleureusement la bienvenue à l’occasion du traditionnel échange de vœux de début d’année. J’adresse un salut particulier aux ambassadeurs qui participent pour la première fois à l’audience traditionnelle avec le corps diplomatique accrédité près l’Ordre souverain de Malte.

Je remercie profondément Madame l’Ambassadeur d’Ukraine, Doyenne du corps diplomatique, pour le discours qu’elle a prononcé en votre nom à tous et que j’ai beaucoup apprécié.

Ces dernières années, la reconnaissance du rôle particulier de l’Ordre dans le paysage humanitaire et international n’a cessé d’augmenter. En raison de sa souveraineté, de son expérience millénaire de l’aide aux plus faibles mais aussi de son identité chrétienne, l’Ordre de Malte est de plus en plus apprécié comme un partenaire fiable et solide, en mesure de mener des interventions délicates dans des zones de crise ... "


Lire la suite de l'article
Derniers articles mis en ligne

La jeunesse sacrifiée des Syriens réfugiés au Liban

16/12/2018. Peu parmi ces quelques 220.000 jeunes iront au collège, les filles étant de surcroît souvent très tôt mariées. Dans une salle de classe du camp de réfugiés de Bourj el-Brajnieh, dans la banlieue sud de Beyrouth, une éducatrice initie une douzaine d'enfants syriens au yoga. Main dans la main, garçons et filles âgés de 7 à 8 ans s'agenouillent avant de se relever, paumes jointes, en exhalant un râle de leurs poitrails juvéniles. «Avec le yoga, on oublie nos douleurs passées», sourit Aïsha, une fillette originaire d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie. Ses camarades sont d'Alep ou de Maarat-al-Nooman, réfugiés au Liban depuis trois ou quatre ans. Une fois par semaine depuis trois mois, ils viennent dans ce centre de l'Unicef, financé par l'Union européenne dans le cadre de son Fonds d'aide aux réfugiés syriens. «Ici, ils peuvent parler de leurs traumatismes, alors qu'à la maison, c'est rarement le cas avec leurs parents», constate Nadine Khalifeh, une des éducatrices.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like La jeunesse sacrifiée des Syriens réfugiés au Liban on Facebook Google Plus One Button

Au Qatar, Guterres souligne que la « coopération internationale fonctionne »

16/12/2018. Au Forum de Doha, au Qatar, le chef de l’ONU a livré un plaidoyer pour le multilatéralisme, la coopération internationale et le dialogue tout en reconnaissant que les craintes des peuples et les défis auxquels ils sont confrontés doivent être pris en compte. Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres a conclu dimanche au Qatar un marathon diplomatique d’une semaine qui l’a mené dans quatre villes différentes sur les enjeux des migrations, de l’action climatique, de la paix au Yémen et du dialogue international. « Le dialogue est peut-être la ressource la plus précieuse - et de plus en plus rare - de notre monde aujourd'hui », a dit M. Guterres au dernier jour du Forum de Doha. Lundi, le Secrétaire général a entamé une semaine intense de déplacements à Marrakech, au Maroc, où plus de 160 Etats ont adopté le Pacte mondial pour les migrations.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Au Qatar, Guterres souligne que la « coopération internationale fonctionne » on Facebook Google Plus One Button

Les pires cauchemars des décideurs pour les dix ans à venir

04/01/2019. Une étude menée par le Forum économique mondial s'est penchée sur les risques les plus présents dans la tête des leaders économiques pour les dix prochaines années. Que redoutent les puissants de ce monde? Catastrophes naturelles, cybersécurité, conflits géopolitiques ou crises économiques… Tels sont les éléments de taille capables de renverser les trônes et l'ordre établi à en croire l'étude menée par le Forum économique mondial, plus connu sous le nom de Davos, en Suisse, où se réunissent chaque année dirigeants d'entreprise, journalistes, experts et responsables politiques du monde entier. Pour sa 13ème édition, en 2018, le «global risk report» s'est penché pour la première fois sur «la probabilité et l'impact de 30 risques globaux sur un horizon de dix ans», avec près de 1000 experts et décideurs sollicités pour l'occasion. Selon ces derniers, les facteurs d'évolution du monde les plus importants pour les dix prochaines années sont avant tout liés aux changements climatiques et donc à la nature.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Les pires cauchemars des décideurs pour les dix ans à venir on Facebook Google Plus One Button

«L’abandon honteux des chrétiens d’Orient»

07/01/2019. Il y a un domaine où la planète a indéniablement régressé depuis 1945, et où la responsabilité occidentale est patente. C'est celui de la liberté de conscience et de religion. L'anxiété qui a saisi les Coptes après qu'ils furent visés par un nouvel attentat islamiste dans une banlieue du Caire le 5 janvier 2019 (qui a tué le policier tentant de désamorcer la bombe), l'impossibilité qui est faite à cette communauté dont l'évangélisation remonte à saint Marc de fêter son Noël en pleine quiétude nous rappellent le problème plus large, et fort ancien, du sort fait aux chrétiens en terre d'islam. Depuis leur victoire dans la Seconde Guerre mondiale, les Occidentaux ont su apporter de grands bienfaits à l'humanité tout entière. Scientifiquement, ils lui ont fait partager leurs grandes inventions, comme la pénicilline ou Internet. Juridiquement, ils ont construit l'ONU, institution qui n'est pas parfaite mais qui est un vrai progrès par rapport à feu la Société des Nations. Les droits de l'homme et la démocratie sont loin de s'appliquer partout dans le monde mais ils constituent la seule référence de gouvernance qui existe internationalement.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like «L’abandon honteux des chrétiens d’Orient» on Facebook Google Plus One Button

«En aidant les chrétiens à rester en Orient on consolide un front contre l’intégrisme»

24/12/2018. Alors que les chrétiens d'Orient ont passé Noël sous la menace islamiste, le FIGAROVOX a interrogé des auteurs du livre collectif Chrétiens d'Orient mon amour. Pour Marie Thibaut de Maisières et Simon Najm, la chrétienté orientale doit survivre. Il en va de la préservation d'une culture millénaire qui participe à la diversité et à la beauté du monde tout entier. Marie Thibaut de Maisieres: "La situation est très différente en fonction des pays: une famille copte d'Égypte ne vivra pas le même Noël qu'un jeune couple chaldéen d'Irak ou une religieuse arménienne d'Alep. Et l'on ne peut pas non plus comparer, par exemple, les perspectives des chrétiens palestiniens et celle des maronites du Liban. Cela dit, un point est commun à cette mosaïque de communautés: le danger de l'émigration. Si au début du XXe siècle un habitant du Moyen-Orient sur quatre était chrétien, ils ne représentent plus que 3%. En Irak et en Syrie, l'émigration s'est accélérée massivement ces huit dernières années à cause de la guerre. On évalue à 70%, la part des chrétiens de ces deux pays qui ont du quitter leur région d'origine. La moitié de ceux-ci est partie loin, en Europe et en Amérique et ne reviendra probablement jamais ..."

Lire la suite »
 

share on Twitter Like «En aidant les chrétiens à rester en Orient on consolide un front contre l’intégrisme» on Facebook Google Plus One Button

Vœux au corps diplomatique: le Pape définit les priorités du Saint-Siège pour 2019

07/01/2019. Dans son traditionnel discours de vœux aux ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège, le Pape François est longuement revenu sur les défis du monde présent, évoquant notamment les efforts diplomatiques du Saint-Siège vis-à-vis de la République populaire de Chine, ainsi que les processus de paix en cours et la protection des enfants à l’échelle mondiale. Le Pape l’a précisé dès le début de son discours: «Le Saint-Siège n’entend pas s’ingérer dans la vie des États, mais il aspire à être un auditeur attentif et sensible aux problématiques qui concernent l’humanité, avec le désir humble et sincère de se placer au service du bien de tout être humain». C’est dans cette perspective que doit être compris l’accord provisoire signé le 22 septembre entre le Saint-Siège et la République populaire de Chine sur la nomination des évêques dans ce pays. Cet accord est le «fruit d’un dialogue institutionnel long et réfléchi, au moyen duquel on est parvenu à fixer quelques éléments stables de collaboration entre le Saint-Siège et les autorités civiles», a précisé le Pape,

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Vœux au corps diplomatique: le Pape définit les priorités du Saint-Siège pour 2019 on Facebook Google Plus One Button

Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem : plus de 4700 naissances en 2018

21/12/2018. Plus de 4 700 nourrissons ont vu le jour en 2018 à l’hôpital de la Sainte Famille, à Bethléem. Situé à quelques pas de la basilique de la Nativité, l’hôpital est dirigé par l’Ordre de Malte depuis 1990. Il s’agit de la seule structure hospitalière de la région en mesure de s’occuper d’enfants nés avant la 32ème semaine de grossesse, grâce à son unité néonatale de soins intensifs et à un personnel hautement spécialisé en naissances prématurées. 9% des enfants nés dans la structure ont en effet besoin de soins que l’hôpital, où travaillent ensemble chrétiens et musulmans et qui, pour cela, est appelé “oasis de paix”, arrive à offrir grâce à des couveuses et des équipements de pointe. L’hôpital de la Sainte Famille gère en outre une clinique mobile qui effectue cinq jours par semaine des visites dans les camps de réfugiés des Nations Unies et dans les villages du désert de Cisjordanie qui souvent ne disposent ni d’eau ni d’électricité. 25% des patientes sont des femmes réfugiées qui n’ont pas accès aux services médicaux.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem : plus de 4700 naissances en 2018 on Facebook Google Plus One Button

De Marrakech à Katowice, où en est-on de la reconnaissance des migrations climatiques ?

20/12/2018. Si les réfugiés climatiques sont bien un enjeu humanitaire et géopolitique majeur, leur statut peine à être reconnu et pris en compte dans les négociations internationales. Quels sont les points d’achoppement à la reconnaissance de ce statut ? Que faut-il retenir du Pacte de Marrakech quant aux mobilités humaines liées au réchauffement planétaire et aux catastrophes naturelles ? Ce sujet a-t-il été abordé lors de la COP24 ? Et au-delà des arènes onusiennes, existe-t-il des initiatives locales, nationales, voire internationales, qui font avancer la situation ? Le point de vue d’Alice Baillat, chercheuse à l’IRIS. Pourquoi le statut du réfugié climatique n’existe-t-il toujours pas en 2018 ? Quels sont les obstacles à la reconnaissance de ce statut ? Il existe deux obstacles principaux à la reconnaissance du statut de réfugié climatique. Le premier est lié à la nature même des migrations dites climatiques. En effet, ces migrations revêtent des formes extrêmement différentes.

Lire la suite »
 

share on Twitter Like De Marrakech à Katowice, où en est-on de la reconnaissance des migrations climatiques ? on Facebook Google Plus One Button
Like
Tweeter
+1
Transférer
Copyright © 2019 Fondation de l'ordre de Malte France, Tous droits réservés.
Vous recevez cet email car vous êtes inscrits sur nos liste
Désinscription






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Fondation Française de l'ordre de Malte · 42, rue des Volontaires · PARIS 75015 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp