Copy

Notre Tour d'Europe " Voyages & Reportages " touche à sa fin, sur la route du retour, nous vous contons nos Péripléties en Irlande du Nord, République d'Irlande, Pays de Galles et sud de l'Angleterre. Une dernière newsletter encore remplie de belles découvertes !

Photoreportage | Les fresques murales d'Irlande du Nord

Cartes postales irlandaises

Nos premiers jours en Irlande du Nord ont été d'une douceur incroyable.  Encore une fois, nous avons eu l'impression de reculer dans les saisons. Nous avons découvert la côte d'Antrim sous le soleil. De l'autre côté de la mer du nord, on apercevait même l’Écosse… Nous sommes rapidement tombés nez à nez avec les images de « cartes postales » irlandaises : une campagne verte, ronde, vallonnée, et jalonnée de murets de pierres et des moutons qui paissent d’un côté, de hautes falaises, des côtes déchirées, des baies de sable blanc et la Chaussée des Géants de l’autre.  

Attachée au Royaume-Uni, l'Irlande du Nord forme une entité distincte de la République d'Irlande depuis 1921.
À lire : une chaussée légendaire !

Au coeur des Troubles

Nous avons également visité Derry-Londonderry et Belfast. Deux villes qui conservent les stigmates de l'époque des Troubles d'Irlande du Nord ( Le tristement celèbre Bloody Sunday a notamment eu lieu à Derry-Londonderry ). Les fresques murales évoquent cette période de tensions qui n’est toujours pas entièrement résorbée malgré l'accord de paix de 1998. Pour comprendre tout cela, découvrez notre photoreportage au coeur des quartiers républicains et unionistes. Malgré tout, il ne serait pas juste de dire que Derry et Belfast se résument uniquement aux troubles. Ce sont aujourd'hui des villes dynamiques, et les habitants y sont pour quelque chose, comme en les ambiances musicales et délirantes de Belfast dans les pubs où se mélangent locaux et touristes...

Quartier unioniste à Londonderry.
Le pont de la paix à Derry-Londonderry.
Quartier républicain à Derry.
Une ruelle dans le centre-ville de Belfast.
À lire | Pubs | Tellement irlandais !

République d’Irlande : de retour en UE

Nous sommes restés dans la même ambiance en République d’Irlande (Royaume-Uni). Nous n'avons pas senti de grandes différences si ce n’est le niveau de vie, plus élevé. Tant mieux pour eux, dommage pour notre portefeuille ! Le principal souci pour les voyageurs  sont les poubelles… Il y en a très peu accessibles en Irlande, c'est assez préoccupant.. En effet, que l'on se trimballe avec notre linge sale, passe encore, mais avec les ordures en plus, cela devient vite un sacré casse-tête ! Une fois de plus, à cette époque, inutile de chercher un camping ou de quoi faire les services, excepté dans le sud-ouest de l’Irlande (que nous n’avons que peu parcouru)... 
Hormis ces petits casses-têtes quotidiens, nous avons eu le bonheur de découvrir les discrets, mais authentiques Comtés de Cavan et de Sligo et d'admirer les vestiges des civilisations préhistoriques celtes dont regorgent le pays : Merveilles de Fore, tombes de Loughcrew, colline de Sliabh na Cillighe, Cairn de la reine Medb. Puis, nous avons pris la direction de l'ouest et des célèbres paysages déchirés de la côte en passant par le Connemara (mais on a pas vu Michel !) et Galway. Nous, nous avons rencontré Delphine, une Haut-Saônoise, en stage dans un laboratoire à Galway, avec qui nous avons partagé un Mont d’or dégoté dans la fromagerie de la ville. Oui, on a tout pour être heureux en Irlande !

Portrait Delphine en Irlande / Vidéo Péripléties
Une biologiste luronne : voir son portrait vidéo.

Avant de gagner ce que l’Irlande possède de plus grandiose mais aussi de plus (trop?) touristique, un passage sur les îles d’Aran, trois îles isolées au large de la baie de Galway, s’est presque imposé à nous. Sauvages et farouches... flâner sur ces îles a été un vrai coup de coeur ! Puis, direction la tournée des immanquables : les Burrens, les Cliffs of Moher et d'autres paysages à couper le souffle...

À lire : Îles d'Aran, un paradis perdu
À lire : du haut des falaises irlandaises


Un Noël irlando-finlando-suédois !

Nous avons passé noël dans un cottage (une ancienne écurie), au milieu de la campagne, aux environs de Kilkenny. Comme le veut la tradition populaire, nous avons passé la fin d'après midi dans un pub. Et oui ! En France, cela ferait un peu "pochetrons". Là-bas, c’est la coutume ! On se retrouve pour papoter comme le reste de l’année, avant d’aller à la messe du minuit. (Nous n’avons pas enquêté dans quel état, mais le curé doit avoir du fil à retordre). 

Nous avons fait aussi la connaissance des propriétaires du cottage, Giita et John qu nous ont gentiment invité à leur table irlando-finlando-suédoise le jour de Noël. Passionné de courses hippiques, John nous a même fait découvert cet univers insolite au festival de Leopardstown… Un Noël à l’image du reste du voyage : plein de rencontres et de découvertes ! Ce fut une belle transition, vers la nouvelle année que nous avons passée, dans l’ambiance cosmopolite de Dublin, avant de profiter, dès les premiers jours de  2017, d’une randonnée au grand air, dans les montagnes de Wiclow, situées à 50 kilomètres de la capitale.

« Wales, not England »

Il faut s’y résoudre… La route que nous emprunterons ensuite en Grande-Bretagne est bien celle du retour. Nous sommes arrivés au Pays de Galles, sur la presqu’île d’Anglesais, après une traversée en ferry depuis Dublin. Des côtes sauvages, de coquettes cités balnéaires et des villages de caractère aux noms à rallonge… Nous sommes ici au coeur de la culture galloise.

La région a beau compter de nombreux châteaux, véritables colosses de style anglais (Beaumaris, Caernarfon, Conwy ou Caerphilly plus au sud), qu'on ne  s'y trompe pas ! Nous sommes ici au Pays de Galles et pas en Angleterre... les habitants sont là pour le rappeler, quand bien même vous ne faites pas l’erreur, juste au cas où… C’est qu’ils sont fiers les Gallois et qu’il y a de quoi !

Des stations balnéaires aux impressionnants montagnes Snowdians, la météo capricieuse nous déportera finalement un peu plus à l’est, vers le village de Langollen, la région des aqueducs et des trains à vapeurs, en passant par la charmante ville de Chester et ses maisons à colombages… en Angleterre

Grâce au réseau Brit Stops, partenaire du réseau France Passion (l'un de nos soutiens) nous avons découvert des coins sympathiques où passer la nuit et de quoi dépanner pour les services de vidange du camping-car peu présents dans cette partie du pays. L’occasion surtout de goûter à la culture galloise avec des gens « du cru ». Puis, nous avons pris un chemin plus au sud, dans la région du parc national des Brecon Beacons, son étonnante cité du livre Hye-on-Wye et son intéressant patrimoine industriel, hérité de l’exploitation des minerais dans la vallée de la Wye.

Retour par Angleterre

Vous vous souvenez ? Nous étions déjà passés par l’Angleterre avant de gagner l’Écosse, dans la fantastique et légendaire région du Northumberland. Cette fois, c’est dans le Witlshire, au sud, que nous faisons étape, en passant par des endroits inattendus tels que la cité romaine de Bath, les sites néolithiques de Stonehenge et Aveburry (notre préféré). On aurait voulu s’attarder dans les Cornouailles, plus à l’ouest mais comme il est temps de rentrer… ceci est à programmer peut-être pour de prochaines aventures !

Stonehenge.
Aveburry.
Après un dernière étape à Londres, pour rencontrer des  expatriés francs-comtois dans le capitale, nous avons pris le ferry pour poser le pied à Calais en février et rouler... à droite, après plus de trois mois à gauche ! Le temps de visiter Lille, en compagnie de Tom - l'un de nos followers -, la Piscine de Roubaix, les villes de Comines et de Wattrelos, de reprendre goût à la gastronomie française et de se repayer une tranche de Belgique pour rencontrer son Premier Fromager (oui oui on en fait des détours !), cette fois, ça y est : nous sommes définitivement de retour en France !
À Borough Market...
on trouve des produits franc-comtois !
Pass visiteurs...
pour découvrir les locaux de Twitter Londres.
De retour... en France !
Fromages chtis
et carbonade flamande.
Musée-piscine de Roubaix.
Ville de Lille.
Le Premier Fromager de Belgique... est une franc-comtoise !
Éleveur de montbéliardes dans la campagne liégeoise.
Ce Tour d'Europe de plus d'un an est donc terminé, mais nos Péripléties vont continuer. Il nous reste encore de nombreux Reportages de Voyages à écrire et à publier, des vidéos, des portraits d'expatriés... Nous avons surtout hâte, après avoir partagé notre expérience sur internet, d'avoir des retours directs en échangeant avec vous. Pleins de projets fourmillent encore, dont un qui nous tient vraiment à coeur : la sortie d'un magazine papier pour partager ces voyages, ces rencontres, et ces découvertes européennes avec le plus grand nombre. Alors, continuez à nous suivre sur les réseaux sociaux et n'hésitez pas à partager nos Péripléties autour de vous !

Merci encore à tous ceux qui nous ont soutenus et suivis dans cette aventure aussi belle qu'ambitieuse.

À bientôt !

Pauline & Simon
Facebook
Facebook
Instagram
Instagram
Twitter
Twitter
YouTube
YouTube
Email
Email
Copyright © www.peripleties.fr - Tous droits réservés


Désinscription newsletter

Email Marketing Powered by Mailchimp