Copy


Numéro 3 - Septembre 2017
 

Cette infolettre, c’est l’occasion pour nous de souligner les bons coups de nos participants, d’applaudir leurs réalisations. Nous proposons aussi des nouvelles d'ALPA ainsi que des portraits de personnes immigrantes et de nos employés : leurs parcours, leurs épreuves, ce qui les inspire.

Des commentaires ou suggestions? Contactez-nous!
http://www.alpaong.com/nous-joindre

Journée mondiale des réfugiés

Une marche pacifique et festive a eu lieu le samedi 17 juin au centre-ville de Montréal pour souligner la Journée mondiale des réfugiés. ALPA a participé au comité organisateur de l’événement, chapeauté par Action Réfugiés Montréal. Au total six bénévoles d’ALPA ont donné de leur temps le jour de cette marche qui visait à célébrer le courage et la résilience des personnes qui ont dû fuir leur pays.

L'histoire d'Hervé :
droit devant, en négociant quelques courbes
Suzanne (accoudée au sol), Anaëlle, Marine (au centre), Tyler et Hervé.

Hervé, que ses clients appellent maître Penda, possède aujourd’hui son propre cabinet d'avocat dans le Vieux-Montréal. Originaire du Cameroun, il a dû retourner aux études avant d’exercer de nouveau sa profession ici. Si son parcours n’a pas été de tout repos, aujourd’hui il peut regarder en arrière avec fierté et envisager l’avenir avec confiance.
 

Parcours d’un marathonien

 

Hervé travaillait comme juriste et chef de département Propriété intellectuelle pour un des trois plus grands cabinets d’avocats en Afrique centrale. La vie lui réservait toutefois un changement de trajectoire : il rencontre Suzanne en 2004, c’est l’amour, ils se marient un an plus tard. Suzanne travaille à l’ONU à New York, Hervé la rejoint.

 

Après un stage de six mois à l’ONU en propriété intellectuelle, il accepte des boulots alimentaires. Toutefois la plus grande épreuve sera le choc culturel avec sa conjointe. D’origine camerounaise, Suzanne est née en Angleterre et a vécu ailleurs en Europe avant d’arriver aux États-Unis, où elle vit seule avec sa fille. Sur le plan culturel, c’est une femme occidentale. Pourtant « l’homme africain s’attend à certaines choses de la part de la femme qu’il épouse, notamment qu’elle lui prépare à manger! Elle ne doit pas non plus hausser le ton en s’adressant à lui, à aucun moment », nous dit Hervé. Suzanne ne répond pas à ses attentes. Après quelques mois de vie commune, il décide de plier bagages et de retourner au Cameroun.

 

Il maintient malgré tout la communication avec sa femme. Leur flamme résiste aux intempéries, ils conviennent de faire des compromis de part et d’autre pour se donner une deuxième chance. Ce sera au Québec. Ils arrivent en 2009, avec la fillette de Suzanne, Marine, 8 ans. Hervé participe dès son arrivée au club de recherche d’emploi chez ALPA, où il apprend rapidement les techniques gagnantes pour explorer le marché caché et élargir son réseau. Le premier enfant du couple, Tyler Jemea, naît peu après leur installation au Québec. Anaëlle suivra en septembre 2010.

 

La petite Anaëlle est atteinte de polymicrogyrie, une malformation au cerveau qui engendre notamment de l’épilepsie et des difficultés de langage. Le diagnostic arrive quand la petite a 12 mois : Hervé est à l’École du Barreau et il travaille à temps plein à l’Association de protection des automobilistes. Relayant aussi sa femme à l’hôpital auprès de la petite, il doit bientôt abandonner son emploi parce que la situation ne lui permet pas de tout faire. Il continue toutefois sa formation et se prépare pour l’examen du Barreau, qu’il réussira. Un exploit… et une réussite remarquable!

 

Aujourd’hui Anaëlle a sept ans, elle va mieux. Suzanne occupe un emploi à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Le couple vit avec les trois enfants dans une maison qu’ils ont achetée à Longueuil. Tout est bien qui finit bien!

Des fêtes de quartier colorées
ALPA était présent aux fêtes des familles le 27 mai, le 3 juin et le 12 août dans Hochelaga et Mercier. Employés et bénévoles d’ALPA ont animé des kiosques en proposant un jeu de devinettes qui permettait aux enfants (et aux adultes!) de découvrir des familles de partout dans le monde. L’activité a été très appréciée!
Félicitations, monsieur Estimé!
Ayant bénéficié de nos services d’aide à l’emploi, Rénold Estimé occupe un poste d’assembleur de pièces mécaniques en bâtiment. Il s’agit de sa première expérience dans ce nouveau domaine. Le groupe de recherche active d’emploi lui a permis d’apprendre à démontrer sa motivation pour convaincre l’employeur de l’embaucher.
Rencontres éclair interculturelles :
un grand succès!


À l’occasion du Carnaval estival d’Hochelaga-Maisonneuve, le 6 août, ALPA proposait une activité de rapprochement interculturel, en collaboration avec le CRIC (Carrefour de ressources en interculturel) Centre-Sud . Jumelés deux par deux, les participants avaient cinq minutes de discussion ensemble puis changeaient de place pour découvrir un nouveau voisin. Une cinquantaine de personnes de toutes origines ont eu l’occasion d’apprendre à mieux se connaître. De toute beauté!
 
Bravo Anouar!
Anouar Maamouri a trouvé un emploi dans son domaine, à titre d’analyste / associé de recherche en immuno-chimie. Il a travaillé très fort pour y arriver. Outre ses qualifications et son expérience, c’est la motivation et le dynamisme démontrés pendant l’entrevue qui lui ont valu d’être sélectionné pour le poste. Félicitations, Anouar!
Offre exclusive aux parents immigrants
Une candidate efficace, ouverte et rapide
Suite à sa participation au groupe de recherche active d’emploi de 3 semaines, Ema Yvonne Ngo Mimb travaille comme éducatrice à la petite enfance. La qualité de son CV a été remarquée par de nombreux employeurs : à ce jour, elle continue de recevoir des offres! Félicitations!
Une nouvelle recrue... d'expérience: Rima
Embauchée en mai 2017, Rima se prépare à intervenir auprès des immigrants, sans le savoir, depuis qu’elle a… 12 ans.
- Qu’est-ce qui t’a amenée à travailler auprès des nouveaux immigrants?
 
- D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu aider les autres. Mais je ne savais pas comment j’y arriverais… Pendant ma maîtrise, j’ai fait mon stage au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Mon travail consistait à accueillir les demandeurs d'asile et à étudier leur demande. J’adorais ce travail! Cette expérience a défini qui je suis aujourd’hui et a tracé la suite de ma vie professionnelle.
 
- Tu es née et tu as grandi en Algérie. Et tu parles espagnol?
 
- Oui! Vers l’âge de 12 ans, j’ai vu un film dans lequel il y avait des Mexicains et je me souviens de m’être fait la réflexion « si un jour je rencontre des gens qui parlent cette langue, comment je vais faire pour leur parler? » Donc je me suis inscrite à des cours d’espagnol. Aujourd’hui je parle couramment cette langue. Plus tard je suis allée étudier l’anglais à Londres. J’ai aussi commencé des cours de mandarin et d’italien. J’ai la passion des langues.
 
- Quelle est ta formation?
 
- Un diplôme de premier cycle universitaire (appelée licence en Algérie, l’équivalent d’un baccalauréat au Québec) en économie, avec une spécialité en commerce international, puis une maîtrise en études internationales de l’Université de Montréal.
 
- Quelques mots sur ton arrivée au Québec?
 
- J’avais loué une chambre en ligne avant d’arriver, je suis débarquée avec ma valise, je ne connaissais personne. Le premier jour, je n’ai strictement rien compris de ce que l’agent des douanes me disait. Et au début j’étais très étonnée d’entendre tout le monde me répondre « bienvenue » chaque fois que je prononçais le mot « merci » au dépanneur, à la banque ou ailleurs! Comment ça se fait que tout le monde sait que je viens d’arriver? Je n’avais pas compris qu’ici « bienvenue » veut dire « de rien ». Après je me suis habituée, aujourd’hui j’apprécie beaucoup les expressions québécoises, les spécificités qui font que le français d’ici est unique.
 
- Parle-nous un peu de ton travail chez ALPA…
 
Je suis intervenante sociale et en ce moment j’aide beaucoup les demandeurs d’asile à trouver un logement et à s’installer : se procurer des meubles, inscrire les enfants à l’école, obtenir un permis de travail, etc. Un nouveau volet de mon mandat est d’offrir des séances d’information aux demandeurs d’asile dans les centres d’hébergement temporaires de Montréal.
 
Pour toute information sur le travail de Rima ou pour obtenir un rendez-vous, téléphonez-nous : 514.255.3900
 
Copyright ©2017 ALPA, All rights reserved.


Notre adresse :
2030 boulevard Pie-IX, bureau 309
Montréal (Québec) H1V 2C8
Canada

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

 






This email was sent to <<Courriel>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Accueil Liaison pour Arrivants (ALPA) · 2030 boulevard Pie-IX, bureau 309 · Montreal, Qc H1V 2C8 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp