Copy


Numéro 4 - Janvier 2018
 

Cette infolettre, c’est l’occasion pour nous de souligner les bons coups de nos participants, d’applaudir leurs réalisations. Nous proposons aussi des nouvelles d'ALPA ainsi que des portraits de personnes immigrantes et de nos employés : leurs parcours, leurs épreuves, ce qui les inspire.

Des commentaires ou suggestions? Contactez-nous!
http://www.alpaong.com/nous-joindre

Olguine : foncer ça rapporte!
Ayant séjourné en France et aux États-Unis avant d’arriver au Québec, Olguine affirme que « dès la frontière je me suis sentie chez moi ici, l’accueil était différent, j’ai tout de suite su que j’allais m’y installer. »
Lorsqu’elle postule comme chargée de secrétariat au bureau du maire de l’arrondissement, Réal Ménard, Olguine constate qu’on demande deux ans d’expérience en politique municipale : elle ne répond pas à ce critère, mais qu’à cela ne tienne, elle envoie tout de même sa candidature. Surprise! Elle est convoquée en entrevue! Elle se documente sur le fonctionnement de la Ville, sur la carrière et les intérêts de Réal Ménard, elle articule la mise en valeur de ses compétences transférables. En entrevue, elle impressionne le maire. Résultat : elle décroche le poste. Sans réseautage, sans référence. Ses ingrédients gagnants : l’assurance, l’audace, la valorisation de ses capacités.
 
Il faut dire qu’Olguine avait participé au groupe de recherche active d’emploi chez ALPA, ce qui lui a permis de comprendre les attentes des employeurs au Québec et de gagner en confiance. « Ici, c’est ton savoir-faire qui va t’ouvrir des portes – pas nécessairement tes diplômes. Avec les conseillères en emploi d'ALPA, on apprend à se vendre. Après, je me suis mise à aller cogner aux portes sans hésiter. » Les résultats ne se sont pas fait attendre.
 
Transformer les épreuves en occasions d’avancer
 
Pourtant, la route n’a pas été sans embûches pour Olguine. Notamment, avant d’arriver au Québec, elle a vécu un mariage qui a mal tourné. C’est ce qui l’a motivée à quitter la République dominicaine. Puis elle est passée par Haïti, où elle a vécu le séisme de 2010 duquel elle garde des blessures psychologiques profondes. « Il fallait enjamber les morts en sortant de chez moi. Ce sont des images dont on ne se défait pas facilement. »
 
Ensuite, peu après son arrivée au Québec, Olguine a dû rapidement trouver un boulot alimentaire. Elle s’est présentée dans une agence de placement, on lui a offert une affectation le jour même, elle s’est retrouvée sur une chaîne de production à mettre des bières dans des boîtes. Son efficacité et sa facilité à travailler en équipe ont vite été remarquées par le responsable de la logistique, qui lui a offert un poste de répartitrice quelques jours après son arrivée. C’est dire qu’il ne faut jamais sous-estimer la valeur d’un emploi « général »!
 
Bref, les épreuves ne l’ont pas bloquée dans son élan.
 
Comme Réal Ménard n’a pas été réélu à la mairie de l’arrondissement en novembre dernier, Olguine a été mise en disponibilité, donc elle est de nouveau en recherche d’emploi. Pendant cette période de vacances involontaires, elle étudie au 2e cycle en Responsabilité sociale des organisations à l’UQAM en plus de travailler ponctuellement comme interprète bénévole pour ALPA à l’école St-Jean-Baptiste-de-la-Salle, où elle participe à l’accueil des nouveaux élèves non francophones. Un travail précieux… et une expérience valorisante!
ALPA aide les demandeurs d'asile dans leur recherche d'emploi

Nous offrons un atelier de trois heures pour favoriser l’intégration professionnelle des demandeurs d’asile en leur permettant d’acquérir les outils indispensables pour trouver un emploi. Le 8 décembre, 24 personnes ont participé à la séance. L’atelier est offert aux deux semaines. Des séances en anglais s’ajoutent aussi au calendrier occasionnellement.

https://www.alpaong.com/activites/la-recherche-demploi-et-le-marche-du-travail-pour-demandeurs-dasile/

Les personnes immigrantes – quel que soit leur statut – représentent un atout majeur pour la société québécoise et nous sommes fiers de contribuer à leur intégration au Québec.

Voici les autres services offerts aux demandeurs d’asile :

  • aide à la recherche de logement
  • demande de permis de travail
  • francisation
  • groupe de discussion pour les parents
  • séances d’information sur les droits, le système de santé, la société québécoise, etc.
  • accompagnement pour obtenir la résidence permanente une fois le statut de personne protégée obtenu
Quelles langues parlez-vous?

ALPA est à la recherche d’interprètes bénévoles pour aider des parents immigrants à communiquer avec l’école de leurs enfants. Il est nécessaire de bien parler français – en plus de votre langue d’origine.

Voici quelques-unes des langues pour lesquelles nous cherchons des interprètes : ourdou, mandarin, lingala, bengali, tamoul, russe, créole. 

Contactez Anouk : 514.255.3900, poste 223
anouk.lanouette-turgeon@alpaong.com

 

 

Ils ont trouvé un premier emploi au Québec...
grâce à l'aide d'ALPA
Salah – représentant de service pour une entreprise spécialisée dans le matériel médical de fine pointe
Sara – technicienne comptable au sein d’une firme de grande renommée
Yaraslau – designer 3D
Said – analyste fonctionnel (technologies de l'information)

 
Vivre et travailler en région: pourquoi pas?

Des participants d’ALPA ont visité l'entreprise Princecraft de Plessisville, le 16 novembre dernier. Suite à cette rencontre, certains ont reçu des propositions d'embauche: https://www.lanouvelle.net/travailleurs-immigrants-qualifies-recus-chez-princecraft-2/

Le 28 novembre, ALPA​ et Stratégie Carrière​ de Shawinigan ont organisé une séance de recrutement avec l'entreprise Intégration Santé, chef de file du domaine des technologies de l'information. Nos participants ont pu passer des entrevues d'embauche et découvrir la magnifique région de la Mauricie.

Infos:
www.alpaong.com/services/setablir-en-region/

Pour trouver un emploi de qualité en région, contactez Julienne chez ALPA : 514-255-3900, poste 218 / julienne.kotto@alpaong.com

La virée au Marché

Les participants de l’atelier Espace Parents ont fait une visite guidée du Marché Jean-Talon, le 20 octobre, pour découvrir les fruits et légumes disponibles au Québec, avec Marianne Lefebvre, nutritionniste spécialisée en alimentation internationale.

Merci au Centre Afrika pour l’initiative!

 

Crédit photo : Serge St-Arneault, MAfr, directeur du Centre Afrika

Un accueil chaleureux
au Carrefour Familial Hochelaga

Des participants d’ALPA se sont rendus, le 27 octobre, au Carrefour familial Hochelaga (CFH), où ils ont été accueillis par Ariane et Manon qui leur ont expliqué les activités et services offerts aux familles (sorties culturelles, ateliers de couture et de tricot, halte-garderie, café-rencontres, etc.). Nos participants ont aussi partagé une délicieuse soupe aux légumes gracieusement cuisinée sur place par les bénévoles du CFH.

Rencontre avec Léo, un jeune phénomène multidisciplinaire
Agent de communication chez ALPA, Léo possède des qualités qui lui valent d’être très apprécié de ses collègues : sens de l’écoute, générosité, créativité… et un humour débridé!
- Comment es-tu arrivé chez ALPA?
- Je suis tombé sur l’offre d’emploi d’agent de communication la dernière journée de l’affichage, donc la date limite. J’ai envoyé ma candidature en adaptant mon CV et ma lettre pour expliquer que ce poste me permettrait de combiner plusieurs de mes intérêts en plus d’alimenter mes valeurs personnelles. À ma grande surprise j’ai été retenu… parmi 300 candidats.
 
- Parle-nous de ton parcours.
- J’ai étudié le français ici pendant six mois en 2006, à 19 ans – c’est à ce moment-là que je suis tombé en amour avec la ville et que j’ai décidé qu’un jour j’y reviendrais pour y vivre. Au Brésil, j’ai étudié en histoire et j’ai enseigné le français langue seconde pendant mes études. Je suis revenu à Montréal en 2012. J’ai commencé par être libraire et j’ai complété une maîtrise en sciences politiques incluant un stage en communications et affaires publiques à la Délégation du Québec à Boston. Puis, j’ai postulé chez ALPA.
 
- Qu’est-ce qui te motive le plus dans ton travail chez ALPA?
- Le fait d’élargir les services offerts aux demandeurs d’asile et de défendre les droits des migrants à statut précaire. Chez ALPA depuis quelques mois, nous avons décidé d’offrir aux demandeurs d’asile de l’aide pour la recherche d’emploi – même sans avoir de financement pour le faire. C’est un service auquel les demandeurs d’asile n’ont pas accès en temps normal, mais pourtant le besoin est là, donc nous avons décidé d’y répondre. Nous nous rendons aussi dans les centres d’hébergement temporaire pour renseigner les gens au sujet de la recherche de logement et des droits des locataires.
 
En plus, en décembre 2017, j’ai eu l’immense honneur d’être élu au Comité exécutif du Conseil canadien pour les réfugiés, donc je vais pouvoir intensifier mes actions pour les demandeurs d’asile. J’aime beaucoup travailler pour cette population, ce sont des gens très résilients et, contrairement à ce qu’on pourrait avoir tendance à croire, très motivés à s’impliquer au sein de leur communauté dès leur arrivée, même s’ils sont dans des situations précaires ou difficiles. Beaucoup font du bénévolat dans le quartier, par exemple juste avant Noël au Magasin Partage du CAP St-Barnabé.

Pour connaître les services offerts aux demandeurs d’asile chez ALPA ou pour offrir vos services comme bénévole dans votre communauté, contactez Léo au 514.255.3900, poste 217.

 
Copyright ©2017 ALPA, All rights reserved.


Notre adresse :
2030 boulevard Pie-IX, bureau 309
Montréal (Québec) H1V 2C8
Canada

Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list

 






This email was sent to <<Courriel>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Accueil Liaison pour Arrivants (ALPA) · 2030 boulevard Pie-IX, bureau 309 · Montreal, Qc H1V 2C8 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp